Publicité

Fake news : une étude dévoile une information inattendue sur les personnes qui y croient

La désinformation présente bien des menaces, d’autant plus avec l’arrivée de l’intelligence artificielle. Les personnes qui relaient des fake news, ou disent y croire, sont-elles convaincues ? Non, répondent des chercheurs qui ont mené une expérience.

Dans leur étude publiée fin 2023 dans la revue Communications Psychology, les scientifiques de l'Université Northeastern ont recruté environ 500 participants jeunes et moins jeunes de chaque coin des États-Unis. La moitié des Américains sélectionnés étaient républicains, tandis que les autres étaient démocrates. Les chercheurs leur ont présenté des titres de presse basés sur l’actualité de l’année écoulée. Ensuite, ils ont demandé aux volontaires s’ils croyaient ou non aux informations proposées, et dans quelles mesures ils étaient confiants sur leur choix.

“Nous avons d'abord examiné dans quelle mesure les gens pouvaient distinguer les vraies informations des fausses”, présente Swire-Thompson, professeur de sciences politiques et de psychologie qui dirige le laboratoire de psychologie de la désinformation et la faculté du Network Science Institute.

Premier résultat : “les adultes plus âgés étaient meilleurs que les jeunes adultes et les Républicains étaient moins bons que les Démocrates pour distinguer les vraies informations des fausses informations”.

Concernant le niveau de confiance des participants dans leurs réponses, ceux qui validaient des fake news n’étaient pas sûrs d’eux à 100%, quel que soit leur âge ou leur opinion politique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quels sont les métiers les mieux payés au monde ?
Quels sont les faits divers les plus choquants en France ?
Combien de temps dure une attirance physique ?
Comment savoir si on a une amende ?
Dans le couple, qui prend le plus de résolutions financières ?