Publicité

Elle a fait assassiner sa mère : désormais libre, Gypsy Rose Blanchard s’éloigne de la vie publique

Elle était au cœur de toutes les conversations, happée par la frénésie médiatique entourant sa libération de prison. Gypsy Rose Blanchard a été libérée en décembre 2023 après 8 ans derrière les barreaux, condamnée pour le meurtre de sa mère Dee Dee Blanchard. Cette dernière a fait croire que Gypsy, depuis sa naissance, était gravement malade et que les médecins ne pouvaient rien faire pour elle. Lorsque Gypsy avait 8 ans, sa mère a raconté qu’elle était atteinte d’une leucémie, d’une dystrophie musculaire et qu’elle devenait aveugle et sourde. Les experts ont fini par établir que la jeune femme avait été victime d’un syndrome de Münchhausen par procuration, c’est-à-dire que sa mère rendait son enfant malade dans le but d’attirer l’attention.

Ne supportant plus ces maltraitances alors qu’elle était en réalité en parfaite santé, Gypsy a donc commandité le meurtre de sa mère avec l’aide de son petit ami rencontré en ligne. Une histoire dramatique qui a passionné les Etats-Unis à l’époque et a été l’objet de nombreuses séries et documentaires.

Elle suit les conseils de son agent de probation

À sa sortie de prison, Gypsy a donc été invitée par tous les médias et a commencé à partager sa vie sur les réseaux sociaux. Rapidement, elle a cumulé sur Instagram quelque 7.8 millions d’abonnés. Mais vendredi 15 mars, elle a confirmé avoir décidé de supprimer ses pages publiques en ligne. La jeune femme désormais âgée de 32 ans regrette certains propos qu’elle a tenus, notamment sur T...


Lire la suite sur ParisMatch