Publicité

Face aux cyberattaques, le gouvernement ouvre le dispositif « SensCyber » au grand public

Le gouvernement propose une plateforme en ligne pour se former face aux cyberattaques. Photo d’illustration.
ISSOUF SANOGO / AFP Le gouvernement propose une plateforme en ligne pour se former face aux cyberattaques. Photo d’illustration.

GOUVERNEMENT - Depuis que notre quotidien est rythmé par le digital, les cyberattaques ne font que se multiplier. Alors face aux risques numériques, le gouvernement, qui avait déjà lancé son dispositif « SensCyber » en juin dernier à l’adresse des agents de la fonction publique, a décidé de le rendre accessible au grand public, notamment aux collaborateurs des très petites entreprises (TPE) et des petites moyennes entreprises (PME). Cet outil est rendu public à compter de ce mercredi 27 mars.

Cybersécurité : Non, ce tweet de l’armée française n’est pas une erreur de manipulation

« 9 Français sur 10 ont déjà été victimes d’une menace. Si la sécurisation technique est primordiale, le facteur humain est également déterminant pour se protéger. C’est pourquoi, après avoir été proposée à 5 millions d’agents du service public, nous avons décidé d’étendre cette e-sensibilisation aux entreprises et au grand public, qui ont besoin plus que jamais d’outils simples pour adopter les bons réflexes face aux attaques », détaille Laurent Verdier, le directeur du pôle Sensibilisation de Cybermalveillance.gouv.fr, la plateforme de prévention du gouvernement.

Mais alors comment fonctionne « SensCyber » ?

Trois modules interactifs gratuits

Outil entièrement gratuit, il faut pour y accéder se créer un compte sur cybermalveilllance.gouv. La plateforme possède ensuite trois modules, qui correspondent à trois phases d’apprentissages différentes.

Le premier, d’une durée d’environ 43 minutes propose de découvrir les cyberattaques les plus courantes, de comprendre les menaces et les risques encourus. Le deuxième, qui dure 33 minutes, sensibilise aux gestes à adopter en cas de cyberattaque. Le dernier, d’une durée égale au second, permet de « partager ces connaissances et ces bonnes pratiques avec ces proches » et de collaborer à « une meilleure protection collective ».

Après avoir terminé cette formation, et si vous avez obtenu un score minimal de 60 % pour l’ensemble des modules, vous pourrez télécharger une attestation de suivi. Si vous n’avez pas réussi à obtenir ce résultat, vous êtes libres de réessayer.

À voir également sur Le HuffPost :

Cyberattaques : 800 sites administratifs visés lors d’une opération « d’une ampleur inédite » le 10 mars

Sidaction annonce avoir été victime d’une cyberattaque, les données personnelles des donateurs visées