Face au succès des autotests pendant les fêtes, "58% des pharmacies sont en rupture de stock"

·1 min de lecture

Pour se faire dépister, il faudra se rabattre sur les tests antigéniques… et les files d'attente

"On a été dévalisés", "Pas de livraison annoncée", "On n'a plus rien"… Ce sera le Graal de la semaine prochaine : trouver un autotest dans l'une des 21.500 pharmacies de France. Ou ne pas le trouver, plutôt. Jeudi, les pharmaciens sonnaient l'alerte : "Depuis le 15 décembre, les officines ont vendu autant d'autotests que les cinq derniers mois, précise Gilles Bonnefond, porte-parole de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO). Nous sommes dans une situation de tension, 58% des pharmacies sont en rupture de stock."

La grogne gagne du terrain : jeudi, sur Franceinfo, Michel-Édouard Leclerc déplorait l'interdiction pour la grande distribution de vendre des autotests (uniquement disponibles en pharmacie) : "On en a en stock mais on n'a pas le droit d'en vendre", a regretté le PDG du groupe Leclerc, pointant du doigt "des réglementations qui datent d'une autre époque". La polémique a rebondi en politique, le député LFI Éric Coquerel dénonçant le "manque d'anticipation" du gouvernement et la députée écologiste Delphine Batho s'inquiétant de "cette nouvelle imprévoyance de l'exécutif".

Lire aussi - PCR, antigénique, autotest : quel test de dépistage du Sars-CoV-2 faut-il privilégier et quand?

"La demande a explosé"

Pour se fournir, les pharmacies ont deux options : commander en direct chez l'un des 17 fabricants homologués sur le marché français – et se retrouver en concurrence avec une multitude d'acteurs internationaux – ou faire appel aux grossistes médicaux. Problèm...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - Fêtes de Noël et Covid-19 : les tests antigéniques et autotests sont-ils aussi fiables que les PCR ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles