Face au manque de neige, des stations de ski des Pyrénées sont contraintes de fermer

Une station de ski contrainte de fermer en Haute-Savoie à cause du manque de neige. (photo d'illustration) - JEFF PACHOUD
Une station de ski contrainte de fermer en Haute-Savoie à cause du manque de neige. (photo d'illustration) - JEFF PACHOUD

Le redoux des températures amorcé fin décembre a privé de neige de nombreuses stations de ski. Au point que certaines d'entre elles sont désormais contraintes de fermer en attendant que les pistes blanchissent de nouveau.

C'est le cas de la station d'Ax 3 Domaines, située à Ax-les-Thermes, en Ariège, qui n'est restée ouverte que trois semaines et qui a du fermer ses portes samedi dernier alors que 80 saisonniers avaient été employés pour travailler dans la station, rapporte TF1.

"Il va falloir attendre les prochaines précipitations"

"Ça fait mal au cœur un 31 décembre de se dire qu'il va falloir attendre les prochaines précipitations. On espère que le froid va revenir", partage un pisteur désormais au chômage partiel à la chaîne.

Dans cette station, la couche de neige était parfois si fine que certains skieurs ont rencontré des cailloux lors de leurs descentes avant la fermeture totale du site, au point d'endommager sérieusement leur matériel. Certains skis sont ainsi "bons à jeter", explique Jean-Claude Lorenzon, loueur de matériel de ski sur la station.

Des fermetures à la chaîne depuis le début du redoux

En Haute-Garonne, la station du Mourtis a elle aussi été contrainte de fermer faute d'enneigement et ce dès le 22 décembre. Une décision motivée par un enneigement qui "ne permet pas un retour 'ski aux pieds' jusqu'au front de neige".

Situation similaire pour la station de La Pierre Saint-Martin, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui a annoncé le 23 décembre être "dans l’obligation de fermer son domaine skiable temporairement".

"Malgré tous les efforts des équipes pour garantir des pistes praticables, la situation nivologique [relative à la neige, NDLR] ne nous permet pas de proposer une offre de ski satisfaisante", indiquait alors la station, relayée par La République des Pyrénées.

Cette situation problématique pourrait se prolonger jusqu'à la mi-janvier, alors que les prévisions météorologiques font état d'une probable prolongation des températures douces dans les jours à venir.

En décembre, une piste de ski alpin sur deux a dû fermer en France. Dans les Pyrénées, seules dix stations sur trente et un quart des pistes sont restés ouverts. La situation était similaire dans la plupart des autres massifs, à l'exception des Alpes (particulièrement les Alpes du Sud) qui ont été plus épargnées par le phénomène.

Article original publié sur BFMTV.com