Publicité

Face à l'"escalade de Moscou", Emmanuel Macron estime que "nous sommes prêts à répondre"

"Prêts à répondre". Dans un entretien ce jeudi 14 mars, Emmanuel Macron indique que face à l'"escalade" de Moscou, "nous devons dire que nous sommes prêts à répondre", assurant qu'il y a une "cohérence" dans la position de la France depuis le début du conflit en Ukraine.

Le chef de l'État clarifiait notamment ses propos sur l'éventuel envoi de troupes françaises en Ukraine, qui avaient fait beaucoup réagir. "Nous avons mis trop de limites dans notre vocabulaire", a-t-il estimé.

"Toutes les options" pour aider l'Ukraine "sont possibles", a martelé Emmanuel Macron.

Puissance nucléaire

"Le régime du Kremlin s'est profondément durci ces derniers mois", a-t-il déploré. Le président russe brandit quasi-quotidiennement la menace nucléaire contre les Occidentaux ces derniers jours.

"Nous devons nous sentir protégés car nous sommes cette puissance dotée du nucléaire", répond Emmanuel Macron. "C'est le sens même du choix qui a été fait par le général de Gaulle dès après la Deuxième Guerre mondiale", détaille-t-il.

"Nous sommes prêts, nous avons une doctrine qui est établie", assure le chef de l'État.

Il explique que le nucléaire "n'est pas un instrument de déstabilisation ou de menace, mais un instrument de sécurité", ajoutant que la France, étant dotée d'une telle arme, a ainsi une "responsabilité de ne jamais être dans l'escalade".

Article original publié sur BFMTV.com