Publicité

« Face à Hanouna » : le casting de l’émission politique de Cyril Hanouna penche (très) à droite

Cyril Hanouna photographié le 11 mars au Zénith de Paris (illustration)
FRANCK FIFE / AFP Cyril Hanouna photographié le 11 mars au Zénith de Paris (illustration)

MÉDIAS - FAF à Hanouna. Ce samedi 3 février, l’animateur phare de C8 va diffuser le premier numéro de son talk-show politique du week-end, sobrement baptisé « Face à Hanouna ». Un nom en réalité modeste, puisque l’intéressé sera accompagné d’une ribambelle de chroniqueurs. Et, conformément à ce qui s’impose sur les chaînes du groupe de Vincent Bolloré, le casting penche à droite, voire plus.

Autour de la table de ce rendez-vous qui verra « Baba » passer sept jours sur sept à l’antenne de C8, on retrouve notamment le porte-parole du Rassemblement national Julien Odoul qui, selon ce qu’il a affirmé à France 3 Bourgogne-Franche-Comté, sera un invité régulier du rendez-vous. Aux côtés du député d’extrême droite de l’Yonne figure l’ex-porte-parole des Républicains Laurence Saillet. Habituée des plateaux bolloréens, elle avait soutenu Emmanuel Macron en 2022, avant de revenir dans le giron du parti de droite, pour siéger au Parlement européen aux côtés de François-Xavier Bellamy.

À sa droite, si l’on peut dire, se trouve Raymond Aabou, un habitué de la chaîne. Que certains, sur la base d’une information publiée dans Public, ont manifestement confondu avec Oliv Oliv ex-figure des gilets jaunes connue pour ses positions conspirationnistes.

Influenceuses identitaires

Sur la même table, apparaît ensuite Juliette Briens. Influenceuse identitaire travaillant pour L’Incorrect (magazine situé à la droite de la droite) et Radio Courtoisie, elle comptait parmi les soutiens médiatiques d’Éric Zemmour durant l’élection présidentielle 2022. Et même un peu plus, puisque l’intéressée apparaissait, collier VIP autour du cou, parmi la garde rapprochée du polémiste lors de son meeting de Villepinte en décembre 2021.

Un profil finalement assez proche de celui de Carla-Bahia Stendhal, également présente au casting du rendez-vous du weekend de Cyril Hanouna. La jeune femme affiche elle aussi un profil d’influenceuse « patriote » ayant roulé pour Éric Zemmour pour la présidentielle, ce qui lui avait valu à l’époque un portrait laudateur dans… L’Incorrect.

Au côté des deux influenceuses apparaît encore Gauthier Le Bret, journaliste politique à CNews. Et pour compléter cette équipe, Cyril Hanouna a fait aussi appel au rappeur Rost et à deux de ses fidèles, Gilles Verdez et Valérie Bénaïm. De quoi équilibrer le plateau ? Au regard des orientations prises par les chaînes du groupe Bolloré, on peut raisonnablement douter qu’il s’agisse d’un objectif.

C’est d’ailleurs ce qui semble avoir provoqué le refus de Jean Lassalle, longtemps annoncé comme l’un des intervenants vedette du programme. « Je me suis dit que j’allais me faire cornériser dans une émission comme celle-là », a déclaré plus tôt dans la semaine l’ancien candidat à l’élection présidentielle à France Bleu Béarn Bigorre. Lors de la saison passée, les fausses informations et autres débats injurieux diffusés dans TPMP ont valu à C8 un total de 4,5 millions d’euros d’amendes du régulateur de l’audiovisuel, l’Arcom.

À voir également sur Le HuffPost :

Iskandar Safa est mort, l’homme d’affaires franco-libanais était propriétaire de Valeurs Actuelles

Macron en Suède : Les images du dîner d’État font bondir dans le contexte de la crise agricole