Publicité

Face à Hanouna (C8) : “Le bistrot des fachos”, pour les internautes qui dénoncent un manque de représentation dans le choix des chroniqueurs

"Baba", comme le surnomment les téléspectateurs, n’est pas seul sur le plateau de sa nouvelle émission du week-end, “Face à Hanouna”. Aux côtés de Valérie Bénaïm, Gilles Verdez, et Raymond Aabou, plusieurs personnalités du monde politique ont été invitées pour cette grande première. Cependant, la présence de certains chroniqueurs a suscité la controverse.

L'influenceuse Juliette Briens, journaliste au magazine ultra-conservateur L'incorrect, et Carla-Bahia Stendhal, également journaliste chez L'incorrect, ont été pointées du doigt pour leurs affiliations à l'extrême droite. Julien Odoul, membre du Bureau National du Rassemblement National (RN), a également suscité des réactions négatives en tant que "porte-parole du RN".

À lire également

"Je n'avais pas envie d'être là" : Benoît Dubois revient avec franchise sur son expérience dans TPMP (VIDÉO)

Sur les réseaux sociaux, certains internautes ont exprimé leur mécontentement. Un utilisateur de X, ancien Twitter, déclare : "J’y crois pas, c’est pas #FAH mais face aux fachos… il y’a un vrai gros problème de représentation dans cette émission ! "