Fabien Roussel lance un tour de France sur le travail

© Gabrielle CEZARD

![CDATA[

Le patron du PCF, Fabien Roussel, a lancé lundi chez le verrier Arc dans le Pas-de-Calais un tour de France axé sur le "monde du travail", mettant en garde contre le risque d'une vague de délocalisations liées à la crise énergétique.

"Je veux redonner du contenu de gauche à une politique en faveur du travail, qui ne soit pas une politique où on a besoin de la prime de rentrée, de la prime d'activité ou de chèques énergie pour pouvoir vivre et payer ses factures", a expliqué à la presse Fabien Roussel.

À lire aussi Duel des personnalités : Roussel plus populaire que Rousseau, y compris à gauche

"Des travailleurs pauvres, ça ne doit pas exister dans un pays riche"

Il venait de s'entretenir avec les syndicats d'Arc, géant verrier dont une partie des salariés sera au chômage partiel cet hiver en raison de la hausse du coût de l'énergie.

"Des travailleurs pauvres, ça ne doit pas exister dans un pays riche", a-t-il affirmé, citant un ouvrier qualifié d'Arc qui, avec 34 ans d'ancienneté, touche 1.448 euros nets par mois. Début septembre, l'ancien candidat à la présidentielle s'était attiré une pluie de critiques au sein de la Nupes en déclarant à la fête de l'Humanité que "la gauche (devait) défendre le travail et ne pas être la gauche des allocations et minimas sociaux".

La crainte "d'une nouvelle vague de délocalisations"

A Arques, il a lancé une tournée en quatorze rencontres qui doit le mener jusqu'au mois d'avril au contact "des Français, des salariés et du mon...


Lire la suite sur ParisMatch]]