Publicité

Fabien Roussel assure ne pas vouloir quitter la Nupes

Le député communiste du Nord Fabien Roussel a fait savoir qu'il ne souhaitait pas quitter la Nupes, quelques jours après une réunion tendue entre les ténors de la Nouvelle union populaire écologiste et sociale (Nupes) mardi soir.

Le chef du parti communiste Fabien Roussel appelle à ce que la Nupes "accepte les choix de chaque force politique" qui la composent et assure n'avoir pas l'intention de quitter l'alliance, a-t-il expliqué samedi soir à l'AFP.

Alors qu'une réunion houleuse s'est tenue mardi entre les dirigeants de la Nupes, Fabien Roussel a tenu à rectifier les propos que LFI lui a prêtés, l'accusant d'avoir comparé la coalition à un boulet, et affirmé qu'il n'avait pas l'intention de quitter la Nupes.

"Élargir l'alliance"

"J'ai dit effectivement que la Nupes c'est pour moi autant une perspective d'espoir, parce qu'on a construit beaucoup ensemble, mais c'est aussi un boulet si ça nous tire vers le bas, si ça nous enferme dans des constructions politiques incontournables. Si on ne peut pas y dire ce que l'on pense, c'est un boulet, une camisole, un carcan", a-t-il estimé.

"Et quand Manuel Bompard m'a dit: 'on a compris que tu veux sortir de la Nupes', j'ai dit 'non!'", a-t-il plaidé, assurant qu'il voulait au contraire "élargir" l'alliance.

Pour lui, avant de parler élections européennes, ou présidentielle, la Nupes doit se concentrer d'abord "sur le mouvement social historique contre les retraites".

"Aller chercher au-delà de la Nupes"

Il demande "qu'on réunisse les 250 parlementaires qui ont signé le référendum d'initiative partagé, qu'on ailler chercher au-delà de la Nupes et qu'on prenne ensemble des initiatives" pour poursuivre la bataille sociale.

Le PCF a aussi soutenu l'idée d'une rencontre entre ces parlementaires et l'intersyndicale, samedi lors du premier conseil national du parti depuis la réélection à sa tête de Fabien Roussel.

"Forces politiques, syndicats, associations, élus" pourraient préparer ensemble "une votation citoyenne nationale, un référendum populaire", indique le PCF dans un communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - François Ruffin: "Je souhaite qu'il y ait une liste commune [de la Nupes] aux Européennes"