Fabien Lecœuvre : il présente ses excuses après ses propos “inadmissibles et indignes” sur Hoshi

·1 min de lecture

Mea culpa... Ce mardi 6 avril 2021, Fabien Lecœuvre était invité sur la web radio Arts-Mada, et a eu des propos qui ne sont pas passés. Au cours de son interview, le producteur s'en est violemment pris à la chanteuse Hoshi, dont il a critiqué le physique : "Quand est-ce qu'on va nous sortir des beaux mecs ou des filles sublimes ? Quand vous regardez Hoshi, par exemple, qui a un talent incroyable, indiscutable. Mais enfin, vous mettez un poster de Hoshi dans votre chambre, vous ? Elle est effrayante !", avait-il notamment lancé, avant d'ajouter que "pour revendre du disque, il faut des gens beaux".

Aussitôt, les propos de Fabien Lecœuvre ont fait le tour du web et ont provoqué une vive polémique. Elle-même, la chanteuse de 24 ans a réagi sur Twitter. Hoshi a partagé l'interview en écrivant en légende : "Tellement grave de tenir ce genre de propos. On lui offre un poster ou un miroir ? J'hésite." Finalement quelques jours plus tard, Fabien Lecœuvre fait son mea culpa. Le chroniqueur musical spécialiste de la chanson française de 62 ans s'est excusé via un communiqué, partagé sur Twitter ce vendredi 9 avril.

Fabien Lecœuvre "regrette très profondément"

"Je présente mes sincères excuses à Hoshi, à tous les artistes et leur entourage, que j'ai blessés par mes mots inadmissibles et indignes de l'amour que je porte à la chanson française", a commencé par faire savoir Fabien Lecœuvre. Et de poursuivre : "Je regrette très profondément ces paroles malheureuses (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Michael Douglas : par quoi a-t-il été stupéfait lors de sa première nuit avec Catherine Zeta-Jones ?
Inès Reg et Kevin Debonne : ce déclic qui a fait basculer leur histoire
Ces personnalités nées sous le signe du… Cancer
Amandine Petit (Miss France 2021) émue aux larmes en évoquant son sacre le jour de l'anniversaire de son père
Line Renaud se confie sur la mort qui l'a frôlée tant de fois : "Je suis étonnée d'être encore là"