Féminisme. En Amérique latine, un réseau de solidarité pour accompagner les femmes qui avortent

·1 min de lecture

Vingt-trois associations féministes de dix-sept pays latino-américains se sont regroupées pour lancer la Red Compañera, une organisation féministe qui s’est donné pour mission l’accompagnement des femmes qui souhaitent avorter, rapporte le quotidien argentin Pagina 12.

Accompagner les femmes qui souhaitent avorter est une pratique féministe courante en Amérique latine, notamment dans la majorité de ses pays où l’avortement est un acte clandestin. Malgré les disparités de situations, des organisations féministes se sont alliées en un large réseau d’accompagnement à l’avortement, la Red Compañera, relate le quotidien argentin Página 12.

La création du projet a commencé en 2018, avant les récentes avancées dans la région en matière de légalisation de l’interruption volontaire de grossesse et de son accès. Le 20 mai, plus de 200 militantes des associations membres étaient présentes à la conférence en ligne de lancement.

À lire aussi: Droits. Comment les Polonaises contournent la quasi-interdiction de l’avortement

Une initiative qui a du sens sur un territoire où seuls l’Argentine, l’Uruguay, Cuba et deux États mexicains permettent l’avortement en toutes circonstances. Ailleurs, les situations fluctuent. En Équateur, par exemple, malgré la victoire du conservateur Guillermo Lasso à la présidence, l’avortement est maintenant autorisé en cas de viol ou de danger pour la femme enceinte.

La Red Compañera

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles