Exploitation de lithium en France : Pompili évoque l’ouverture de mines

·1 min de lecture
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, ne s'oppose pas à la construction de mines de lithium.
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, ne s'oppose pas à la construction de mines de lithium.

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, l?a affirmé vendredi 3 décembre : la France ne doit rien s?interdire en matière d?extraction. Tandis que la demande des métaux rares est en plein essor, à l?instar du lithium, notamment utilisé pour confectionner des batteries, le gouvernement s?intéresse à l?extraction minière dans le respect des règles environnementales. « La crise du Covid a montré qu?on avait besoin de récupérer notre souveraineté sur un certain nombre de matériaux très importants (?) et, donc, je crois qu?il ne faut rien s?interdire », a argué Mme Pompili sur BFM Business.

L?extraction minière est un sujet particulièrement sensible chez les écologistes, qui dénoncent régulièrement les ravages provoqués sur l?environnement et la biodiversité par l?exploitation de telle ou telle mine dans le monde. « Il faut regarder ce qu?il y a chez nous et qu?on pourrait peut-être éviter d?importer de pays où justement ça va être prélevé de manière peu intéressante pour l?environnement », a précisé la ministre, elle-même issue d?un parti écologiste.

À LIRE AUSSILe recyclage des batteries des voitures électriques, une industrie d?avenir

Contrer l?hégémonie chinoise

« Nous savons que nous avons du lithium en France », a-t-elle dit. Ce matériau critique est utilisé dans la fabrication des batteries électriques ou des éoliennes, qui sont deux des piliers de la transition énergétique destinée à lutter contre le réchauffement climatique. Or, l?essentiel [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles