Expatriée. “Mes doutes se sont envolés dans l’avion vers Tokyo”

·2 min de lecture

Cécile a répondu à notre appel à témoignages. Alors que sa vie semblait toute tracée et qu’elle n’avait jamais vécu à l’étranger, elle décide un jour d’embarquer seule pour le Japon. Une découverte du pays et d’elle-même.

J’ai toujours rêvé de vivre à l’étranger, et l’Asie me fascine depuis longtemps. À 25 ans, j’avais toujours vécu en France, je m’étais dédiée à mes études sans même faire une année Erasmus. Non pas que je n’aies jamais été intéressée, simplement j’avais d’autres priorités. J’ai ensuite décroché mon premier boulot dans la ville où j’avais fait mes études, tout semblait bien tracé, jusqu’au jour où j’ai senti un changement intérieur, comme si je passais au scanner chacun de mes choix, mon éthique, mon style de vie, ce que je voulais au fond.

Cette vague d’interrogations était sans doute le meilleur terreau pour que je saute le pas vers mon rêve d’expatriation. Et si je n’avais pas pu vivre chez nos voisins européens, cette fois-ci je mettrais les bouchées doubles ! Pourquoi pas le bout du monde directement ? Seule ? Encore mieux ! C’était mon projet, je me devais de l’assumer.

Tout plaquer pour partir à l’autre bout du monde

Ma mère a accueilli la nouvelle les yeux écarquillés, comme la fois où je lui ai annoncé que j’étais devenue végane, avec une pointe de peur en plus peut-être. J’étais déterminée et souhaitais partir le plus vite possible, si bien que j’ai convaincu mon entourage en un temps

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles