Un ex-policier serbe accusé du massacre de 51 civils pendant la guerre arrêté en Bosnie

·1 min de lecture

SARAJEVO (Reuters) - La police de Bosnie a arrêté mardi un ancien policier serbe accusé d'avoir participé à l'exécution de 51 civils bosniaques et croates durant la guerre dans l'ex-Yougoslavie au début des années 1990, a annoncé le parquet local.

Selon l'accusation, Dusan Culibrk, 50 ans, a pris part au meurtre de 44 civils bosniaques et croates emmenés en juillet 1992 du camp d'Omarska, où ils étaient détenus, vers le site de Lisac, où ils ont été fusillés.

Les restes des victimes ont été découverts et exhumés de la fosse commune en 2000 puis identifiés.

Alors membre de la police de réserve serbe de la ville de Bosanska Krupa, Dusan Culibrk est aussi accusé d'avoir intercepté un groupe de sept civils bosniaques de Prijedor qui se rendaient à Bihac et de les avoir abattus.

Les dépouilles de ces victimes ont été retrouvées dans le même charnier de Lisac, selon le parquet bosnien.

Dusan Culibrk est poursuivi pour crimes de guerre contre des civils, tout comme un autre accusé, Milorad Kotur, interrogé en Serbie où il réside, a précisé le parquet.

Durant le conflit, des dizaines de milliers de Bosniaques et de Croates ont été persécutés dans la région de Prijedor, dans le nord de la Bosnie, et de nombreux charniers ont été découverts à l'issue de la guerre, conclue par les accords de Dayton en 1995. Plusieurs milliers de personnes sont toujours portées disparues.

Omarska était l'un des quatre camps de détention serbes dans cette région.

(Daria Sito-Sucic, version française Olivier Cherfan)