Publicité

Une ex-députée s'indigne de la présence d'un chien sans muselière dans un train et crée la polémique

Un chien doit-il être muselé à bord d'un train? C'est le débat soulevé par les internautes à la suite d'une publication d'Anne-Yvonne Le Dain, ex-députée PS, sur le réseau social X (ex-Twitter), ce dimanche 25 février.

L'ancienne parlementaire, qui voyageait le matin à bord d'un train SNCF, a publié la photo d'un golden retriever allongé dans l'allée centrale et dépourvu d'une muselière avec le commentaire suivant:

"Nous autres Français qui râlons tout le temps mais acceptons tout. Ici très gros chien dans le train: pas de muselière, or c’est OBLIGATOIRE (pour ceux-là). Les contrôleurs juste avant, nada! Les passagers non plus".

Une photo "prise en douce"

Sa publication, loin d'être passée inaperçue, a suscité de nombreuses critiques de la part des internautes. Ceux-ci reprochent notamment à l'ex-députée l'absence de menace réelle, le golden retriever ayant l'air particulièrement calme.

Certaines personnalités publiques se sont également indignées face à la publication d'Anne-Yvonne Le Dain. Le journaliste Christophe Beaugrand a pointé du doigt "des dénonciations sur les réseaux".

Le journaliste et militant écologiste Hugo Clément a également reproché à Anne-Yvonne Le Dain d'avoir pris "la photo en douce" sans l'accord du propriétaire et de n'avoir pas entamé un dialogue avec ce dernier.

Que dit la réglementation?

Selon le site de la SNCF, les plus petits animaux doivent voyager "dans un sac ou un panier" aux dimensions inférieures ou également à 45 x 30 x 25cm et doivent être "placés sur vos genoux ou à vos pieds". Le billet pour l'animal coûte 7 euros quelle que soit sa classe et la destination.

Pour les chiens plus gros, de plus de 6 kilos, ils doivent "être muselés tout au long du trajet" et voyager à vos pieds. Le billet coûte également 7 euros.

Ce règlement ne concerne cependant pas les chiens guides d'aveugle ou d'assistance, qui voyagent gratuitement et sans billet à bord de tous les trains SNCF. Pour ceux-là, le port d'une muselière n'est pas obligatoire.

La SNCF rappelle qu'un animal de compagnie reste sous la responsabilité de son maître tout au long du trajet. Ce dernier doit également voyager avec tous les documents nécessaires à l'identification de son animal.

Dans les lieux publics, la réglementation est cependant différente. Selon le site Service Public, les chiens d'attaque (dits de 1ère catégorie) et de garde et de défense (dits de 2ème catégorie) doivent être tenus en laisse par une personne majeure et muselés sur la voie publique.

L'accès aux transports en commun est en revanche interdit aux chiens de 1ère catégorie sous peine d'une amende de 150 euros.

Article original publié sur BFMTV.com