Publicité

Evgueni Prigojine, patron de Wagner et chef d’une armée de trolls malveillants sur Internet

prigojine
prigojine

La disparition d’Evgueni Prigojine met un terme à la carrière du patron de Wagner, le groupe militaire privé qui s’est forgé une sinistre réputation en Ukrane. Mais l’intéressé n’était pas qu’un criminel de guerre : il était aussi le fondateur d’une « usine à trolls » russe, chargée de désinformer au profit de Moscou

Le macabre CV d’Evgueni Prigojine s’est brutalement arrêté le 23 août 2023, en Russie, dans un aussi spectaculaire qu’inattendu crash d’avion. Le patron du groupe paramilitaire privé Wagner est mort dans des circonstances qui restent à éclaircir, mais qui pourraient impliquer le Kremlin. Pile deux mois avant, le 23 juin, Prigojine s’était lancé dans une rébellion contre Moscou.

La sordide réputation d’Evgueni Prigojine s’était dernièrement construite durant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, à partir du 24 février 2022. Sa milice, agissant en parallèle de l’armée de Vladimir Poutine, était mêlée à toutes sortes de crimes et d’exactions sur place : viols, castrations, décapitations. Certaines étaient filmées, à l’image d’un homme tué à la masse.

Les actions malveillantes de Prigojine sur Internet

Mais avant d’être le chef d’une milice dont les opérations couvrent aussi l’Afrique, Evgueni Prigojine s’était lancé dans une autre activité : l’influence sur le web. C’est en effet à Evgueni Prigojine que l’on doit l’existence de l’Internet Research Agency (IRA), une officine lancée en 2013 et basée à Saint-Pétersbourg, qui s’avérera être une très virulente « ferme à trolls ».

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : УлПравда ТВ