Eva Queen, la grande sœur des pré-ados: "J'ai un lien très fort avec mes fans"

·3 min de lecture
La chanteuse Eva, en novembre 2021 - BFMTV
La chanteuse Eva, en novembre 2021 - BFMTV

876450610001_6283860586001

Elle est une star de la musique, mais aussi des réseaux sociaux. Eva Queen, devenue Eva tout court, est l'idole des fillettes et des adolescentes.

Couronnée samedi dernier du titre d'"Artiste féminine francophone de l'année", la jeune chanteuse de 20 ans, communique beaucoup avec ses jeunes fans, à travers son compte Instagram suivi par 2 millions d'abonnés.

"On l'a gagné ensemble", a-t-elle ainsi publié sur Instagram, montrant son trophée des NRJ Music Awards.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"Ca ne rend pas heureux"

Très active sur Instagram, et sœur de l'influenceuse Jazz, ex-héroïne de télé-réalité installée à Dubaï, Eva a cependant du recul et vis à vis des réseaux sociaux. Elle affiche une grande maturité et veut prévenir ses jeunes fans que ce n'est pas forcément la vraie vie.

"J'ai envie de leur dire que ça ne rend pas heureux. Moi, ce qui me rend le plus heureuse, c'est quand je vais à la campagne avec ma famille et qu'on cueille des champignons. C'est à ce moment là où je me sens le plus moi-même. Je me sens moins moi-même sur les réseaux sociaux en postant une photo de moi aux NRJ Music Awards, par exemple. C'est très superficiel. Il faut arrêter de suivre les codes et ce qu'on nous impose, parce que c'est tout sauf la vie, les réseaux sociaux."

Avec ses plus jeunes fans, elle joue un rôle de grande sœur. "Il y a un lien qui est très fort et que je tiens à garder, parce que je réponds à mes fans sur les réseaux sociaux".

"Plus qu'une artiste"

"On a l'impression d'être de la famille d'Eva, témoigne ainsi une fan. Quand elle a gagné le NMA, j'avais l'impression que c'est ma sœur qui avait gagné le NMA".

"A cause des réseaux sociaux, plein de filles perdent confiance en elles, et elle fait tout pour nous redonner confiance en soi. C'est plus qu'une artiste pour nous", analyse une autre.

Un rôle qui ne doit rien au hasard, tant Eva à cœur de parler sans fard de ses bonheurs, mais aussi de ses maux, dans les textes de ses chansons.

https://www.youtube.com/embed/CsmLZXQA208?rel=0

"Maman j'ai mal, elle se sent mal, s'accepte plus, n'aime plus son corps selon Insta /
Seule face au monstre qui tue le monde", chante-t-elle ainsi dans la chanson Maman, j'ai mal.

"Mes textes peuvent toucher, comme un de mes morceaux Maman, j'ai mal, qui parle de notre génération, qui moi me rend triste très souvent, livre-t-elle à BFMTV. Je voulais dire à mes fans: 'je sais que vous aimeriez être moi, mais je vis la même chose que vous'. Ca me fait beaucoup de peine, quand je vois des enfants qui sont mal dans leur peau. J'ai envie de leur dire que moi aussi, ou n'importe quel adulte, a des moments comme ça, on voit toujours mieux ailleurs. (...) Je sais que quand on est en difficulté, on se sent en général très seul".

La jeune femme, originaire de la Côte d'Azur, a connu le succès en 2018 avec le single Mood. Elle a sorti le 19 novembre dernier, Happiness, son troisième album, après Queen en 2019 et Feed (suivi de la réédition Feed Collector), en 2020.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles