Eurovision : l’éternelle première place de la France

Un morceau pluricentenaire pour illustrer la modernité.
Un morceau pluricentenaire pour illustrer la modernité.

La France n'a plus remporté l'Eurovision depuis 1977 (Marie Myriam), malgré la très belle seconde place de Barbara Pravi l'an dernier, mais elle est chaque année en tête du programme… Une première place littérale puisque le générique de l'émission, l'indicatif de l'Union européenne de radio-télévision (UER) qui organise l'émission, est l'œuvre d'un compositeur baroque français : Marc-Antoine Charpentier.

Couronnement, musique et sport

L'Union européenne de radio-télévision, créée en 1950 pour rassembler les radiodiffuseurs de toute l'Europe occidentale, a choisi le prélude de son Te Deum (H 146) pour identifier ses programmes. Cette organisation va ensuite donner naissance au réseau… Eurovision, qui marque un grand coup pour sa naissance avec le premier événement à être diffusé en direct à l'échelle mondiale, le 2 juin 1953 : le couronnement d'Elizabeth II.

À LIRE AUSSITout est classique – Haendel, le générique des grandes soirées de football

L'occasion d'une première diffusion, avant un événement riche en musique baroque, pour cet indicatif. Qui sera bientôt repris quand, dans l'effervescence de la construction européenne, les dirigeants de l'Union européenne de radio-télévision imaginent un rendez-vous pour exalter la fraternité entre les peuples. Inspiré par le Festival italien de San Remo, ce sera le concours Eurovision de la chanson, dont la première édition a lieu le 24 mai 1956.

Ce générique sonore encadre encore aujourd'hui les autres événements retrans [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles