Publicité

Eurovision : La chanson choisie par Israël va peut-être lui coûter sa place

CULTURE - La polémique autour de la participation d’Israël à l’Eurovision 2024, continue. À l’image de l’Espagne, la chanson choisie par l’état hébreu et que devait interpréter Eden Golan, pourrait selon les médias israéliens être retoquée par l’Union européenne de radiotélévision (UER), en charge de la validation des textes.

Le titre - « October Rain » (« la pluie d’octobre »)-, et les paroles de la chanson proposée par la Kan, la télévision publique israélienne, font directement écho aux attaques meurtrières menées par le Hamas le 7 octobre 2023. Lesquelles ont fait près de 1200 morts. Or, le règlement de l’Eurovision interdit les messages politiques dans les morceaux choisis.

Ce n’est pas la première fois qu’une chanson risque de se heurter aux règles en vigueur. C’est déjà arrivé à la Biélorussie en 2021, après que le titre du groupe Galasy ZMesta a été retoqué par l’UER.

Pour Israël, il ne s’agit pas d’une chanson politique

De quoi faire réagir le ministre de la Culture et des Sports Miki Zohar, sur X (ex-Twitter). « L’intention de l’UER de disqualifier la chanson israélienne à l’Eurovision est scandaleuse. C’est une chanson émouvante qui exprime les sentiments du peuple et du pays d’aujourd’hui et n’est pas politique ». Il a appelé l’UER à « agir de manière professionnelle et neutre et à ne pas laisser la politique influencer l’art ».

Israël a clairement exprimé sa volonté de conserver le choix de cette chanson, qu’elle ne considère pas comme politique. « Nous ne changerons pas les paroles ni la chanson, même au prix de la non-participation d’Israël à l’Eurovision cette année » a déclaré la KAN dans un article relayé par l’édition britannique du HuffPost.

De son côté l’UER, qui ne commente par les informations des médias israéliens, temporise, toujours auprès de nos confrères : « L’UER est actuellement en pleine étude des paroles, un processus confidentiel entre l’UER et le diffuseur jusqu’à ce qu’une décision finale soit prise (...) Si une chanson est jugée inacceptable pour quelque raison que ce soit, les diffuseurs ont alors l’opportunité de soumettre une nouvelle chanson ou de nouvelles paroles, comme le veulent les règles du concours ».

À voir également sur Le HuffPost :

Eurovision 2024 : Écoutez « Mon amour » de Slimane, la chanson qui représentera la France

L’Eurovision Junior 2024 aura lieu en Espagne, la France renonce à organiser le concours