Publicité

Eurovision 2024 : avec "Teresa & Maria", l'Ukraine est favorite... malgré une polémique

DR
DR

Crédits photo : DRQue serait une édition de l'Eurovision sans son lot de polémiques ? Et l'édition 2024 fait fort. La participation d'Israël, en plein conflit contre la Palestine, suscite l'indignation et des associations d'artistes en Finlande et en Suède appellent à évincer l'Etat hébreu du concours. De l'autre côté, le duo Nebulossa, qui représente l'Espagne, divise avec sa chanson "Zorra" et ses paroles jugées sexistes, alors que le titre dénonce justement les insultes machistes. Aujourd'hui, c'est encore une autre polémique qui enflamme le concours, et on la doit à l'Ukraine. Le pays, toujours en guerre contre la Russie, a choisi d'être représenté par les deux chanteuses Alyona Alyona et Jerry Heil à Malmö en mai prochain. Et il se pourrait que leur titre électro-pop "Teresa & Maria" fasse l'unanimité puisqu'il se classe actuellement numéro un des bookmakers depuis une dizaine de jours ! De quoi valoir aux Ukrainiens une nouvelle victoire après le sacre historique de Kalush Orchestra en 2022 avec "Stefania" ?

"Nous sommes croyantes"


En attendant, la chanson "Teresa & Maria", dont la vidéo du live a été visionnée plus de 1,5 million de fois en quelques jours, est sous le feu des critiques pour des raisons religieuses. En effet, les paroles du morceau évoquent notamment la figure de Mère Theresa, qu'elles sont accusées d'exploiter. « Avec nous, Mère Teresa et la Vierge Marie / Pieds nus, comme sur une lame, elles ont marché sur...

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

Eurovision : la chanson espagnole fait polémique
Eurovision : la chanson du Luxembourg !
L'Eurovision défend la participation d'Israël