Publicité

Eurovision 2024 : Israël va devoir modifier les paroles de sa chanson « October Rain » pour concourir

L’État hébreu a choisi un morceau qui fait notamment référence aux attaques du 7 octobre. Et va donc devoir procéder à des modifications obligatoires.
LAURIE DIEFFEMBACQ / AFP L’État hébreu a choisi un morceau qui fait notamment référence aux attaques du 7 octobre. Et va donc devoir procéder à des modifications obligatoires.

EUROVISION - Jusqu’à ce jour, la participation de l’État hébreu semblait plus que compromise. Mais en décidant de gommer toute trace éventuelle de contenu politique dans les paroles de ses chansons présélectionnées pour le prestigieux concours de chanson européen, Israël devrait assurer sa présence lors de la prochaine édition de l’Eurovision prévue en mai en Suède.

Eurovision 2024 : Israël participera au concours, malgré les appels au boycott

Un prérequis devenu obligatoire pour Israël s’il souhaitait concourir cette année, les messages politiques dans les morceaux choisis étant totalement interdits par le règlement de l’Eurovision.

Après cette annonce formelle concernant le règlement, Israël avait tenté un chantage en menaçant de se retirer si sa chanson n’était pas acceptée en l’état. Une menace qui n’aura pas tenu longtemps puisque la société israélienne de radiodiffusion (KAN) a annoncé ce dimanche 3 mars que la modification des paroles de la chanson October Rain, ainsi que celles de Dance Forever allaient désormais se conformer au règlement.

Une décision du groupe public israélien qui intervient après l’avis donné récemment par le président israélien Isaac Herzog, qui suggérait des « ajustements nécessaires » sur les chansons sélectionnées.

KAN affirme ainsi avoir « contacté les paroliers des deux chansons sélectionnées, ’October Rain’ et ’Dance Forever’ et leur a demandé de réadapter les textes, tout en préservant leur liberté artistique ».

INTER

Arrivée en première position, la chanson October Rain (Pluie d’octobre) ne fait peut-être pas directement référence à l’attaque du Hamas survenue le 7 octobre, toutefois des médias et des observateurs israéliens affirment que les paroles ne laissent que peu de place au doute sur la présence d’un message politique.

« Dansant dans l’orage/Nous n’avons rien à cacher/Ramène moi à la maison/Et laisse le monde derrière/Et je te promets que ça n’arrivera plus jamais/Je suis toujours mouillée par cette pluie d’octobre/Pluie d’octobre », peut-on notamment entendre dans un couplet de la chanson.

La chanson arrivée en deuxième position, Dance Forever, sera elle aussi examinée et retravaillée si nécessaire, comme l’indique la société publique de radiodiffusion qui se laisse ainsi la liberté de choisir « la chanson qui sera envoyée » aux organisateurs « afin qu’ils approuvent la participation d’Israël au concours ».

La décision sera ensuite rendue publique le 10 mars. Une chose est déjà certaine, c’est la chanteuse israélo-russe de 20 ans, Eden Golan qui représentera l’État hébreu lors du concours, si et seulement si sa participation est finalement validée la semaine prochaine.

À voir également sur Le HuffPost :

À l’Eurovision 2024, la présence d’Israël divise, une pétition d’artistes suédois demande l’exclusion

Eurovision 2024 : Écoutez « Mon amour » de Slimane, la chanson qui représentera la France