Publicité

Eurovision 2024 : Israël disqualifié ? Sa chanson trop politique sème la discorde

EBU
EBU

Crédits photo : EBULa guerre qui fait rage à Gaza, depuis le 7 octobre 2023 et l'attaque terroriste perpétrée par le Hamas contre Israël, se joue sous les yeux effarés du monde entier. Les représailles de l'état hébreu, qui impose un siège complet sur la bande de Gaza, ont causé la mort de 29.000 civils palestiniens en quatre mois. L'Organisation mondiale des Nations Unies (ONU) dénonce l'acheminement difficile de l'aide humanitaire, visée par des tirs israéliens. Un contexte de « chaos total et de violence », alors que les multiples appels à un cessez-le-feu restent sourds, qui pourrait avoir une incidence sur l'édition 2024 de l'Eurovision.
Des appels au boycott d'Israël ont été lancés par de nombreux artistes en Norvège, en Finlande et en Suède, où doit se dérouler le concours en mai prochain. Seulement, l'Union européenne de radiodiffusion (UER) défend la candidature d'Israël, qui n'est, selon elle, pas contraire au règlement imposé à tous les participants. « Les comparaisons entre les guerres et les conflits sont complexes et difficiles et, en tant qu'organisme de média apolitique, il ne nous appartient pas de les établir. Il ne s'agit pas d'un concours entre gouvernements » a fait savoir l'association internationale qui supervise le bon déroulé de l'Eurovision.

"C'est scandaleux"


Ainsi, à Malmö du 7 au 11 mai prochains, c'est la chanteuse Eden Golan, 20 ans, qui défendra les couleurs du drapeau israélien. Mais avec quelle chanson ? Selon des bruits de couloirs persistants, la première proposition d'Israël pour l'Eurovision po...

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

Eurovision 2024 : Israël autorisée à participer
Eurovision Junior 2024 : pourquoi pas en France ?
Eurovision : découvrez la chanson italienne !