Publicité

Eurovision 2024 : après la Finlande, un autre pays appelle à exclure Israël du concours

Abaca
Abaca

Crédits photo : AbacaIsräel persona non grata à l'Eurovision 2024 ? Depuis plusieurs semaines, de nombreuses associations et organisations font front pour appeler au boycott de l'Eurovision face à la participation d'Israël, dont le conflit contre la Palestine a pris une nouvelle tournure dramatique depuis le 7 octobre dernier. Alors que l'Etat hébreu a bel et bien confirmé sa présence à Malmö en mai prochain, plusieurs levées de boucliers sont observées. Récemment, 1.400 artistes finlandais ont signé une pétition pour demander le retrait d'Israël de la compétition. « Ce n'est pas en accord avec nos valeurs qu'un pays ayant commis des crimes de guerre et occupant militairement un autre territoire se voie offrir une scène pour polir son image grâce à la musique » peut-on lire dans le texte partagé par la Finnish Broadcasting Company, qui menace de boycotter la compétition internationale. Représentante de la France en 2023, La Zarra appelle au boycott d'Israël à son tour : « Ne glorifions pas le mal, choisissons plutôt d'être du bon côté de l'histoire ». Une nouvelle polémique alors que les équipes de l'Eurovision répètent chaque année que le concours est apolitique.

"Ce qui se passe à Gaza est un désastre humanitaire"


Aujourd'hui, c'est au tour de la Suède, le pays hôte de cette édition, de prendre la parole. Une tribune a été partagée dans le quotidien suédois Cliquez ici pour voir la suite
A lire aussi :

L'Eurovision défend la participation d'Israël
Eurovision : les meilleures chansons de l'histoire ?
Eurovision 2024 : à quoi va ressembler la scène ?