Eurovision 2022: cinq choses à savoir sur les Kalush Orchestra, super stars de cette 66e édition

Les candidats ukrainiens à l'eurovision 2022 - Marco Bertorello - AFP
Les candidats ukrainiens à l'eurovision 2022 - Marco Bertorello - AFP

Même s'ils ne remportent pas l'Eurovision ce soir, les candidats ukrainiens sont déjà les stars de cette 66e édition du concours, plus politique que jamais. Entre les pre-parties - ces concerts qui précèdent la finale et permettent de rencontrer le public - les interviews, et la demi-finale, les Ukrainiens ont pu mesurer leur popularité et l'élan de sympathie à travers l'Europe, que suscite leur situation.

"Quand vous voyez l'Ukraine, pendant la première demi-finale, monter sur scène, devant 10.000 personnes debout en train de crier, les larmes au yeux...", évoque ainsi sur BFMTV le chanteur Mika, qui animera la soirée à Turin.

Si on a beaucoup évoqué leur préparation - compliquée - et leur engagement dans la guerre contre la Russie, on connaît moins les origines de ce groupe, et son parcours. Voici ce qu'il faut savoir sur Kalush Orchestra, emmené par Oleh Psiuk, éternellement coiffé d'un bob rose.

1/ A l'origine, un groupe de rap

La formation, lancée en 2019, est emmenée par le rappeur Oleh Psiuk, qui rappe depuis ses 15 ans et est fan d'Eminem. Le groupe est alors composé de trois membres - Oleh Psiuk, le multi-instrumentiste Igor Didenchuk, et MC Kilimmen (qui apparaît sur scène le visage et les mains couvert d'un masque) - et s'appelle simplement KALUSH, du nom de la ville d'origine d'Oleh Psiuk. Cette petite ville au pied des Carpates se situe au sud-est de Lviv. Le groupe a déjà sorti deux albums, Hotin en février et Yo-Yo, en juillet 2021. Ils ne font alors que du rap.

Fin 2021 le trio Kalush a lancé son nouveau projet, Kalush Orchestra. Cette formation élargie (Tymofii Muzychuk, Vitalii Duzhyk et Dzhonni Dyvnyy les ont rejoints) mêle aux raps les sonorités folkloriques de la musique ukrainienne traditionnelle.

"Nous avons trois experts en folklore dans le groupe qui ont étudié à l'université des centaines de ces chansons. Kalush Orchestra est un mélange de vieux folklore oublié depuis des générations et de rap contemporain", a ainsi expliqué au Point Oleh Psiuk.

2/ Ils ont mis leur carrière entre parenthèses pour s'engager dans le conflit

Il y a à peine quelques semaines, l'Eurovision était bien éloignée des préoccupations des membres de Kalush Orchestra. Désignés quelques jours avant le début de l'invasion russe, ils ont dû mettre leurs instruments de côté lorsque l'offensive a démarré.

Mi-mars, Oleh Psiuk avait confié à Reuters avoir rejoint un groupe de vingt volontaires qui venaient en aide aux victimes du conflit, en leur distribuant des médicaments et en les aidant à fuir.

"Je ne peux pas me réjouir (pour l'Eurovision) parce que je m'inquiète pour mes proches", déclarait-il alors. "La guerre m'a séparé de ma petite-amie. Elle est à 300 kilomètres de moi. On ne peut pas se retrouver, parce que c'est très dangereux. Elle est dans un bunker et moi je suis là, et les sirènes qui préviennent de raids aériens retentissent constamment."

Toujours d'après Reuters, un autre membre du groupe s'était engagé dans une unité de défense territoriale. Les membres répétaient alors séparément, avant de pouvoir se retrouver.

3/ Ils ont reçu une autorisation spéciale pour quitter l'Ukraine

Les retrouvailles ont finalement eu lieu courant avril. mais elles ont été partielles: l'un des danseurs du groupe, engagé dans la défense territoriale, n'a pu les rejoindre pour participer à l'Eurovision, et a été remplacé. Wiwibloggs rapporte que Dzhonni Dyvnyy a lui aussi dû abandonner: un autre artiste, Sasha Tab, l'a remplacé au pied levé pour faire les chœurs.

876450610001_6305930222112

Quitter l'Ukraine pour se rendre à Turin n'a pas été chose aisée, comme l'a expliqué Oleh Psiuk à BFMTV cette semaine: "Pendant un certain temps nous ne pouvions pas quitter le pays. Nous avons reçu une autorisation spéciale, et après le concours, nous retournons obligatoirement dans notre pays."

4/ Chanson à double sens

Stefania n'avait pas vocation à résonner au sein du peuple ukrainien. Oleh Psiuk l'avait initialement écrite pour sa mère. Mais le texte a pris un sens nouveau à l'aune du conflit qui bouleverse le pays:

"Après la guerre, elle a pris une dimension toute particulière, parce qu'elle est consacrée aussi à ma mère l'Ukraine. Et beaucoup de gens s'identifient à cette chanson", a-t-il déclaré. "Je préfère que ce ne soit pas l'hymne de la guerre, mais l'hymne de notre victoire."

La mère d'Oleh n'a découvert la chanson que lors de leur participation à Vidbir, le concours qui a permis de les sélectionner.

5/ Ils ont failli ne pas participer à l'Eurovision

S'ils sont aux portes de la victoire, les Kalush Orchestra ont bien failli ne pas participer au concours. Le 12 février dernier, c'est la chanteuse ukrainienne Alina Pash qui a remporté le Vidbir 2022, un télé-crochet dont le gagnant représente le pays à l'Eurovision.

Mais la chanteuse de 28 ans s'est rapidement retrouvée au coeur d'une polémique au sujet d'un voyage en Crimée en 2015, territoire annexé par la Russie en 2014. Comme l'explique la BBC, les voyages en Crimée sont vus d'un mauvais oeil en Ukraine. Les règles pour se rendre sur la péninsule sont très strictes: les Ukrainiens n'ont le droit d'y accéder qu'en passant par des postes de contrôle officiels, et la loi leur interdit de se rendre en Crimée par la Russie. Si bein qu'elle a dû se retirer en laissant la place aux Kalush Orchestra, arrivés deuxièmes du Vidbir.

Les parieurs ont établi leur Top 5. Derrière la victoire de l'Ukraine, qu'ils prédisent écrasante (ils lui donnent 60% de chance de l'emporter), ils prévoient un podium composé du Royaume-Uni, de la Suède, de l'Italie et de l'Espagne. Rendez-vous ce samedi à partir de 21 heures pour découvrir s'ils ont vu juste.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles