Européennes : "Pas de fin d’engagement" pour Benoît Hamon en cas d’échec

La tête de liste de Génération.s a mis les choses au clair après son interview dans Le Parisien dans laquelle il annonçait qu’il tirerait “les leçons d’un deuxième échec majeur au suffrage universel”.

Même en cas d’échec aux élections européennes, Benoît Hamon continuera la vie politique. La tête de liste de Génération-s a clarifié, sur Yahoo, son avenir après l’élection du 26 mai. Le doute persistait depuis une interview accordée au Parisien. Benoît Hamon y confiait son intention de “tirer les leçons d’un deuxième échec majeur au suffrage universel”, alors qu’il est crédité d’environ 2,6% dans les sondages.

Une phrase qui n’était pas sans rappeler celle tenue par Lionel Jospin au soir de sa défaite au 1er tour de l’élection présidentielle de 2002 :

“J’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j'en tire les conséquences en me retirant de la vie politique après la fin de l'élection présidentielle”.

“Ce n’est pas une fin d’engagement”

Interrogé lors du débat sur les élections européennes sur cette phrase, Benoît Hamon a donc tenu à affirmer qu’il maintenait le cap.

“Quand j’ai échoué aux Présidentielles j’en ai tiré les conséquences, j’ai quitté un parti politique dont j’ai estimé que les dirigeants avaient davantage fait campagne pour mon adversaire que pour moi-même”, a ajouté le candidat qui avait fait 6,36% au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017 et quitté le Parti socialiste après cette défaite.

“Est-ce que ça veut dire en finir avec l’engagement, ne pas se battre ? Ce n’est pas au moment où je constate qu'il y a une internationale raciste qui pèse partout dans le débat politique que je vais lâcher la bride. Cela veut dire que j’en tirerai des conclusions sur des choix politiques qu’on a pu faire, mais ce n’est pas une fin d’engagement. Je suis au contraire totalement tourné vers l’avenir”, a précisé Benoît Hamon, mettant un terme au doute autour de son futur.

Pour rappel, les candidats doivent atteindre le seuil des 5% pour être élus au Parlement européen.