Publicité

En Europe, il se vend toujours plus de voitures électriques, mais pas encore assez

Selon les données publiées par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), la croissance des ventes de voitures électriques a connu un ralentissement significatif au cours du mois de février au sein de l'Union européenne. Ça n'étonnera sans doute personne, compte tenu du fait que les usines de certains grands constructeurs, comme Volkswagen ou encore Stellantis, ne tournent pas à plein régime en ce moment.

Bien que les immatriculations de véhicules électriques aient augmenté en volume, atteignant 106 187 unités, ce chiffre ne représente qu'une augmentation de 9 % par rapport à l'année précédente. Cette performance est toutefois inférieure à celle du marché dans son ensemble, qui a enregistré une augmentation de 10,1 %, avec 883 608 unités vendues.

Pourquoi la demande envers les voitures électriques diminue ?

Après deux années de croissance soutenue, la part de marché des voitures électriques stagne à 12 % en février, en baisse par rapport aux 14,6 % enregistrés sur toute l'année 2023. Il y a plusieurs choses qui expliquent globalement cette stagnation. En Europe, elle est en partie attribuable à un fort recul des ventes en Allemagne, le principal marché européen, où les aides à l'achat ont été brusquement supprimées à la fin de l'année 2023. Les ventes de voitures électriques ont également été faibles sur d'autres marchés importants tels que l'Espagne ou l'Italie, bien que des progressions aient été observées en France, en Belgique et aux Pays-Bas.
Contrairement aux voitures électriques, les véhicules hybrides ont enregistré une croissance dynamique, représentant la majeure partie de la...Lire la suite sur Autoplus