Publicité

Europe : coup d'envoi des carnavals pour célébrer le mardi gras

Des centaines de milliers de fêtards sont descendus dans les rues d'Allemagne lundi pour célébrer le carnaval, vêtus de costumes colorés, au milieu d'une abondance de bonbons, de fleurs et d'alcool. Des défilés populaires dans les bastions traditionnels du carnaval, tels que Cologne, Düsseldorf et Mayence en Rhénanie, ont attiré des foules immenses d'habitants et de touristes.

Dans de nombreuses régions de l'ouest, les écoles étaient fermées pour permettre aux enfants de participer aux défilés. De nombreux cortèges ont présenté des chars qui abordaient des sujets politiques mondiaux avec un sarcasme mordant. Plus de 20 chars, dont certains représentant des dirigeants mondiaux, ont défilé dans la ville de Cologne, dans l'ouest de l'Allemagne, dans le cadre du défilé du lundi des roses. L'un d'eux montrait le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy tenant un casque portant le symbole de l'OTAN, tandis qu'une phrase sur le côté du char disait "To be or NATO be" (être ou ne pas être l'OTAN).

À Venise, le 13 février, jour du Mardi Gras, les festivités atteignent leur apogée avec un concours des plus beaux costumes. Il se déroule sur la célèbre Piazza San Marco. Les concurrents viennent du monde entier pour montrer leurs merveilleuses tenues, qu'ils ont mis des mois à confectionner.

Certains louent leur tenue et il faut compter entre 200 et 1 000 euros pour une journée. L'année dernière, c'est une Française qui a remporté le prix. La communauté française est bien représentée pendant ces 10 jours de festivités. Certains sont tombés amoureux de la Sérénissime et ont même choisi de s'y installer.

Au Portugal, le mauvais temps a contraint à l'annulation des défilés de carnaval dans plusieurs localités. À Torres Vedras (près de Lisbonne), malgré le mauvais temps, des centaines de personnes ont participé au défilé traditionnel du carnaval dimanche.

Six chars allégoriques et quelques milliers de personnes masquées ont créé l'effervescence dans les rues de la ville . À Ovar (Aveiro, nord du Portugal), le festival de la joie, de la samba et de la couleur a attiré des milliers de personnes dans les rues, malgré la menace de pluie.

Plus de 2 000 fêtards de 24 associations carnavalesques ont défilé ce dimanche.

Cependant, à Figueira da Foz, Elvas, Sesimbra et Mealhada, les festivités ont dû être reportées au début de la semaine en raison des mauvaises conditions météorologique.