Publicité

En Europe, 30 fois plus de cas de rougeole en 2023 qu'en 2022, alerte l'OMS

Il y a eu 30 fois plus de cas de rougeole enregistrés en Europe entre janvier et octobre 2023 qu'en 2022, a alerté mardi la branche européenne de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui appelle à l'intensification de la campagne d'immunisation.

"Entre janvier et octobre 2023, plus de 30.000 cas de rougeole ont été signalés par 40 des 53 États membres de la région", qui s'étend jusqu'en Asie centrale, a indiqué l'organisme onusien dans un communiqué. En 2022, 941 cas avaient été rapportés.

Le Kazakhstan et la Russie sont les pays les plus touchés

Le Kazakhstan et la Russie sont les pays les plus touchés avec plus de 10.000 cas chacun. Avec 183 cas, le Royaume-Uni est le pays d'Europe occidentale où la résurgence de la maladie, considérée comme éliminée en 2021, est la plus patente.

"Nous avons constaté dans la région non seulement une multiplication par 30 des cas de rougeole, mais aussi près de 21.000 hospitalisations et cinq décès liés à la rougeole. C'est inquiétant", a dit le directeur régional de l'OMS Hans Kluge, cité dans le communiqué.

"Des efforts de vaccination urgents sont nécessaires pour stopper la transmission et empêcher la propagation".

La rougeole, une maladie virale qui peut entraîner des complications mortelles

La recrudescence de cette maladie virale très contagieuse, qui peut entraîner des complications mortelles et se propage par voie aérienne, est attribuée à une baisse de la couverture vaccinale pendant les années Covid.

"La pandémie de Covid-19 a eu un impact significatif sur les performances du système de vaccination au cours de cette période, entraînant une accumulation d'enfants non vaccinés ou insuffisamment vaccinés", est-il écrit.

Selon l'OMS, qui réclame l'intensification des campagnes pour sensibiliser les communautés non vaccinées, plus de 1,8 million de nourrissons de la région n'ont pas été vaccinés contre la rougeole entre 2020 et 2022.

Au niveau local, il importe qu'au moins 95% des enfants soient vaccinés pour éviter d'éventuelles flambées lors de l'importation du virus. En 2022, seul 92% des enfants européens avait reçu une deuxième dose de vaccin.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi