Publicité

EuroDreams : où vont les gains en cas de décès du gagnant ?

Avec EuroDreams, le nouveau jeu de la FDJ, vous pouvez remporter jusqu'à 20 000 euros par mois pendant 30 ans. Mais que se passe-t-il en cas de décès du gagnant ?

EuroDreams est le premier jeu de rente en Europe qui offre la possibilité de gagner jusqu'à 20 000 euros par mois pendant 30 ans (Photo by DIRK WAEM/BELGA MAG/AFP via Getty Images) (BELGA MAG/AFP via Getty Images)

EuroDreams est un nouveau jeu de tirage organisé par la Française des jeux et sept autres loteries européennes faisant partie de la communauté Euromillions. Il s'agit du premier jeu de rente en Europe qui offre la possibilité de gagner jusqu'à 20 000 euros par mois pendant 30 ans. Le jeu fonctionne sur le principe d'une sélection de numéros, similaire à d'autres jeux de loterie. Selon la FDJ, pour une grille simple EuroDreams, il existe 19 191 900 combinaisons possibles entre les numéros et le numéro "Dream". Un joueur aura donc une chance sur 4,66 d’obtenir un gain.

Pour jouer à EuroDreams, les participants doivent cocher 6 numéros et un numéro Dream sur une grille. Ce tout nouveau jeu propose un gain récurrent. À la différence du LOTO ou de l'Euromillions qui proposent un jackpot, versé en une seule fois. Pour le gagnant qui obtient la combinaison gagnante, le gain est une rente de 20 000 euros par mois pendant 30 ans. Ce qui équivaut à 7,2 millions d’euros au total. Mais que se passe-t-il en cas de décès du gagnant avant la fin de ces 30 années ?

À LIRE AUSSI >>> Il rêve qu’il gagne au loto, et le lendemain, remporte 130 millions d’euros

Si le vainqueur venait à décéder, la rente serait transmissible aux héritiers et le restant des gains serait versé en une seule fois aux ayants droits, conformément aux règles de dévolution successorale, comme l'indique le règlement de la Française des jeux.

"Les mensualités cessent d’être versées en cas de décès du gagnant d’une rente. Le montant du gain restant dû est payé comptant et attribué par un notaire aux éventuels ayants droit conformément aux règles de dévolution successorales", indique la FDJ sur son site Internet. Les héritiers légaux du gagnant décédé recevront donc le reste du gain en une seule fois, plutôt que sous forme de rente mensuelle.

VIDÉO - Loto : un incroyable chanceux gagne 13 millions d'euros au réveillon