Euro féminin : les Bleues en panne de supporters pour la demi-finale

Sebastian Gollnow/DPA/ABACAPRESS.COM

Mercredi soir en Angleterre, les Bleues ont rendez-vous avec l'Allemagne en demi-finale de l'Euro féminin de football.

L’équipe de France ne pourra pas compter sur un grand nombre de supporters dans les tribunes au Stadium MK de Milton Keynes, pour la demi-finale contre l’Allemagne, mercredi 27 juillet. Selon les informations du «Parisien » citant une source de l’UEFA, la mise en vente des places n’a pas eu le succès attendu, puisque seuls 200 supporters tricolores ont officiellement acheté un billet pour le match.

Certains Français ont ainsi renoncé à effectuer le voyage en raison d’une grève des chemins de fer, qui impactera l’Eurostar, annoncée pour mercredi et jeudi. A la place, ils espèrent que les Bleues iront en finale pour envisager un voyage à Wembley (à Londres), dimanche. D'ici là, ils devront se contenter de suivre le match diffusé sur TF1, à 20h50.

Comme le montrent plusieurs photos et vidéos relayées sur le compte Twitter de l'équipe de France féminine, les joueuses sont arrivées mardi à Milton Keynes, à 80 kilomètres au nord de Londres.

Après avoir brisé la malédiction des éliminations consécutives en quart de finale des grandes compétitions internationales, le 23 juillet, les Françaises sont sorties victorieuses de leur match contres les Pays-Bas , malgré le peu de soutien en tribunes. Il y avait peut-être peu de supporters présents, mais les quelques spectateurs se sont bien fait entendre en chantant un vibrante Marseillaise.

Alors que l’équipe de France est novice à ce stade de la compétition, l’Allemagne a été huit fois couronnée championne d’Europe. La France va devoir se battre pour faire face à cette(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles