Publicité

Euro 2024: l'Italie s'impose en deux temps contre l'Equateur

Quatre jours après avoir été bousculée par le Venezuela, avant de s'imposer 2-1, l'Italie a cette fois globalement maîtrisé son sujet pour battre l'Equateur 2-0 à Harrison, aux Etats-Unis. L'ouverture du score dès la 3e minute a grandement aidé les champions d'Europe en titre : Lorenzo Pellegrini a profité d'un coup franc repoussé par le mur équatorien pour décocher une reprise fulgurante de 20 mètres et inscrire son 6e but sous le maillot azzurro.

Nicolo Zaniolo s'est ensuite présenté seul devant le gardien équatorien, mais a perdu son duel (15e), puis Giacomo Raspadori, lancé parfaitement par Nicolo Barella a trop enlevé sa frappe (36e). Au retour des vestiaires, la Nazionale a baissé de rythme, sans surprise, puisque l'équipe alignée par Luciano Spalletti était totalement inédite et sans automatismes.

Comme il l'avait prévu en ouverture de cette tournée américaine, le sélectionneur a procédé à une revue d'effectif et a aligné un onze complétement différent de celui qui a débuté la rencontre contre le Venezuela. Les deux "débutants", le gardien de but de Tottenham Guglielmo Vicario et le défenseur du Torino Raoul Bellanova, ont fait belle impression.

"Il y a bien sûr des choses à améliorer, mais c'est positif"

Avec l'entrée en jeu à la 75e min de Mateo Retegui, auteur des deux buts contre le Venezuela et grand bénéficiaire de ces deux matches amicaux, l'Italie, à la peine physiquement, a pu reprendre l'ascendant. Barella, capitaine d'un soir, a assommé l'Equateur en contre dans le temps additionnel (90+4e).

"La seconde période a été un peu plus délicate, on a perdu un peu trop de ballons, mais on a toujours joué en équipe, sans vraiment être inquiétés par une belle équipe équatorienne", a souligné Spalletti au micro de la chaîne de télévision Rai Uno.

"Cette tournée est très positive, les joueurs ont été très sérieux (...) On fait deux matches sérieux, il y a bien sûr des choses à améliorer, mais c'est positif", a insisté l'ancien entraîneur de Naples. L'Italie qui a arraché dans la douleur sa qualification pour l'Euro-2024 (14 juin-14 juillet), sera opposée lors de la phase de poules du tournoi allemand à l'Albanie, à l'Espagne et à la Croatie.

Article original publié sur RMC Sport