Publicité

"On a eu très peur" : François Damiens évoque le tournage compliqué de ce film en caméra cachée

François Damiens était présent dans le programme de Canal+ En Aparté diffusé ce jeudi 25 janvier et il en a profité pour revenir sur son parcours. Il a notamment usé de ce moment privilégié avec Nathalie Lévy pour évoquer le long-métrage entièrement tourné en caméra cachée et intitulé Mon Ket.

"J’avais dans l’idée de faire un film que le spectateur puisse regarder avec des acteurs qui jouaient à leur insu, qu’on se rend compte à la fin qu’il n’y avait pas d’acteur." a-t-il dit.

Réalisé en 2018, et possédant déjà une grande renommé François Damiens a craint que les gens ne le reconnaissent. Heureusement, il a pu compter sur sa cheffe maquilleuse pour le métamorphoser complètement "J’avais été bien bien grimé. C’est Kaatje Van Damme, maquilleuse incroyable, enfin une créatrice de physiques. On a eu très peur au début, parce qu’il fallait éviter qu’on ne me reconnaisse. On faisait des essais de costumes puis j’allais marcher dans la rue, j’allais acheter un sandwich, on regardait si les gens me reconnaissaient ou pas" a-t-il dit avant de revenir sur un souvenir particulier du tournage.

À lire également

"C’était particulier…" : Ému, François Damiens se confie à cœur ouvert sur son rôle dans La famille Bélier

"On tournait dans la salle d’attente d’un hôpital et ça faisait des années que je voulais faire ça en fait. On projetait à la télé un JT avec un avis de recherche d’un type et les gens se rendaient compte que j’étais dans la salle d’attente à côté d’eux. À ce moment-là, la personne qui était à côté de moi était un prisonnier comme moi en cavale à part que lui, il n’était plus en cavale, il avait purgé 30 ans. Quand on a passé le flash spécial, il commençait à dire le nom des gardiens de prison, alors qu’on avait dû les retirer parce qu’on n’avait pas le droit de les citer et il disait ‘ça c’est Quentin, ça c’est Michel’ et je lui demande s’il a fait de la prison et il me dit ’30’ et je lui demande quelle pris...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi