Selon une étude, les masques en tissu pendant le sport augmentent l’essoufflement

Johanna Amselem
·3 min de lecture
Several young people running on treadmill in gym wearing face mask.

Ceux qui ont porté un masque pendant qu'ils faisaient du sport ont rapporté une sensation de claustrophobie, une anxiété et un sentiment d’étouffement.

La marque Salomon a mis au point des masques sportifs répondant aux normes de l’Afnor. Ces dispositifs seraient capables de filtrer le virus du Covid-19 tout en permettant de faire du sport. Certains sportifs, équipés d’un masque chirurgical, rapportent des difficultés à respirer pendant l’effort. Des chercheurs se sont intéressés au port d’un masque de protection en tissu pendant l’exercice.

Grâce aux résultats portant sur un petit groupe de 31 personnes, les chercheurs ont constaté que le port d’un masque entraînerait une diminution de 14% de la durée de l’exercice. De plus, les participants ont également enregistré une augmentation des sentiments d'essoufflement et de claustrophobie lors de l'exercice à des intensités plus élevées. Ces résultats ont été publiées en ligne dans le British Journal of Sports Medicine.

Essoufflement et claustrophobie

Précisément, les participants assurent que courir sur un tapis roulant reste plus difficile avec un masque de protection. Une constatation confirmée par les directives de l’Organisation mondiale de la Santé : "Les gens ne devraient pas porter de masque lorsqu'ils font de l'exercice, car les masques peuvent réduire la capacité de respirer confortablement".

Pour cette expérience, les sportifs ont couru une fois avec le masque en tissu et une fois sans masque. Les auteurs ont mesuré la pression artérielle, la fréquence cardiaque, la saturation en oxygène, l'effort et l'essoufflement après un échauffement de trois minutes, pendant l'exercice et sept minutes après la fin. Les participants ont déclaré se sentir de plus en plus essoufflés et claustrophobes à des intensités d'exercice plus élevées tout en portant un masque. Ils assurent que le port du masque a rendu l'exercice plus difficile et qu'ils se fatiguaient plus rapidement lorsqu'ils travaillaient plus dur.

Une réduction de la performance 

Les participants ont également mentionné se sentir "claustrophobe", "étouffé" et "anxieux" en portant le masque et en prenant "des respirations plus courtes et plus superficielles avec le visage couvrant". Les chercheurs supposent que l'inconfort lié à l'exercice avec un masque a conduit à une réduction des performances.

"Comme nos résultats n'expliquent pas complètement comment le port d'un masque pourrait limiter directement la fonction cardiovasculaire, notre conclusion est que l'inconfort associé au port du masque, comme en témoignent les notes plus élevées de dyspnée dans l'état du masque et les commentaires qualitatifs des participants, ont directement conduit à la réduction des performances", suggèrent les chercheurs. "Premièrement, comme le port d'un masque en tissu réduisait la performance de l'exercice, le pic de VO2 et les variables connexes, les variables d'entraînement de fréquence, d'intensité, de temps et de type d'activité devraient être modifiées en conséquence. Deuxièmement, les objectifs d'exercice peuvent être modifiés pour refléter la performance réduite et l'impact psychologique du port d'un masque en tissu tout en favorisant l'atteinte des objectifs en toute sécurité", détaille l’étude.

Ce contenu peut également vous intéresser :