Etats-Unis : le Sénat, l'autre élection qui sera décisive pour Trump ou Biden

·1 min de lecture

"Dieu merci, elle n’a pas à être confirmée par le Sénat", avait ironisé le président Herbert Hoover à la naissance de sa petite-fille. Le chef de l’État le plus puissant du monde, personnage le plus omnipotent de la planète? Le mythe a la vie dure, mais l’équilibre des pouvoirs aux États-Unis est ainsi fait que le commandant en chef est limité dans ses marges de manœuvre s’il n’a pas derrière lui la majorité du Sénat. Depuis 2016, Donald Trump a pu jouir du soutien de 53 sénateurs républicains sur 100. Mais il n’est pas du tout sûr qu’en cas de réélection il bénéficierait d’un renfort de poids identique. La question vaut aussi pour Joe Biden.

Le sujet est crucial parce que le Sénat dispose de pouvoirs très étendus. Pas seulement sur le budget, qu’il vote à parité avec la Chambre des représentants. Mais surtout pour les nominations des plus hauts postes de la fonction publique. Chaque ministre, chaque ambassadeur, chaque directeur d’agence fédérale, chaque juge à la Cour suprême, comme ce sera le cas lundi avec la juge conservatrice Amy Coney Barrett désignée par Donald Trump, doit être validé par un vote du Sénat.

Lire aussi - Présidentielle américaine : les résultats du 3 novembre seront loin d'être définitifs

Au total, pas moins de 1.200 hauts fonctionnaires et magistrats doivent être confirmés par la chambre haute du Congrès américain. C’est aussi au Sénat que reviennent deux prérogatives de politique étrangère : le vote pour l’...


Lire la suite sur LeJDD