Publicité

États-Unis : en plein procès pour récupérer la garde de ses enfants, elle se fait draguer par la juge sur une appli échangiste

La mère de famille a dénoncé les avances de la magistrate sur les réseaux sociaux et celle-ci n'a ensuite pas eu d'autre choix que de se retirer de l'affaire.

Une affaire embarrassante pour la justice américaine (Photo : Getty Images/iStockphoto)

Son comportement particulièrement inapproprié va faire l'objet d'une enquête interne de l'administration judiciaire américaine. Il y a quelques jours, une juge aux affaire familiales de l'État de New York (États-Unis) s'est récusée d'un procès dont elle avait la charge, concernant une femme cherchant à récupérer la garde de ses enfants, après que la mère de famille l'a accusée de lui avoir fait des avances.

Plus précisément, comme le relatent le Daily Mail et le New York Post, la juge Cynthia Lopez serait entrée en contact, sur une application de rencontres échangistes, avec la dénommée Sidney Southerland, dont elle suivait le dossier depuis février 2022. Le 24 janvier dernier, la mère de famille a ainsi reçu sur l'application 3Fun un message provenant du compte d'un couple se présentant comme "échangiste" et "cherchant à s'amuser avec d'autres couples et des femmes célibataires".

"Je sais que c'est elle parce que je l'ai déjà vue au tribunal"

Après avoir lu le message envoyé par la femme du couple, Sidney Southerland a été stupéfaite de reconnaître sur la photo de profil la juge en charge du dossier de la garde de ses enfants ! "Elle est là en lingerie sur son canapé, elle porte des talons, il y a une longue liste d'informations à son sujet, décrit la jeune femme, citée par le Daily Mail. Je sais que c'est elle parce que je l'ai déjà vue au tribunal."

Persuadée que la magistrate l'avait reconnue (Sidney Southerland utilisait un pseudonyme sur cette application, mais avait mis plusieurs photos d'elle sur son profil), la mère de famille a immédiatement repoussé ses avances en lui envoyant une réponse cinglante : "Sa...pe, tu sais très bien qui je suis !". Bloquée par la juge dans la foulée, Sidney Southerland a décidé deux jours plus tard de dénoncer cette tentative de drague dans une vidéo publiée notamment sur TikTok et X.

La mère de famille soupçonne la juge d'avoir fait traîner son dossier volontairement

Abondamment vue et partagée, la publication a évidemment beaucoup fait parler et est même remontée jusqu'aux autorités judiciaires fédérales, qui ont annoncé avoir "pris acte" des accusations portées par Sidney Southerland. Sous pression, la juge Cynthia Lopez a annoncé ce lundi 5 février qu'elle se retirait d'elle-même de ce dossier de garde d'enfants, au cours d'une visio-conférence avec l'avocat de la mère de famille.

Cette dernière n'a cependant pas l'intention d'en rester là. Sidney Southerland soupçonne en effet Cynthia Lopez d'avoir fait traîner l'affaire volontairement, précisément parce que la juge s'était entichée d'elle. "J'ai l'intention de porter plainte, affirme la jeune femme, citée par le New York Post. Elle voulait juste me voir. Il y avait une sorte d'attirance et je trouve cela perturbant. Je me suis battue pour mes enfants pendant deux ans et elle m'a donné du fil à retordre à cause d'une attirance sexuelle".

VIDÉO - Une juge agressée en pleine audience par un prévenu aux États-Unis