Etats-Unis: les policiers impliqués dans la mort de George Floyd face à de nouvelles inculpations

·3 min de lecture
Le policier américain Derek Chauvin à l'annonce du verdict le reconnaissant coupable du meurtre de George Floyd, le 20 avril 2021 au tribunal de Minneapolis, dans le Minnesota - - © 2019 AFP
Le policier américain Derek Chauvin à l'annonce du verdict le reconnaissant coupable du meurtre de George Floyd, le 20 avril 2021 au tribunal de Minneapolis, dans le Minnesota - - © 2019 AFP

La justice fédérale a révélé ce vendredi avoir inculpé les quatre policiers impliqués dans la mort de George Floyd pour "violation des droits constitutionnels" de cet Afro-Américain, des poursuites parallèles à la procédure en cours devant la justice locale.

Le 20 avril, le policier blanc Derek Chauvin a été reconnu coupable du meurtre du quadragénaire noir à l'issue d'un procès organisé par l'Etat du Minnesota, dans le nord des Etats-Unis. Il a été incarcéré et sa peine sera prononcée le 25 juin. Ses trois anciens collègues doivent être jugés pour complicité de meurtre en août dans le même cadre. Les quatre hommes risquent désormais également un procès devant la justice fédérale et, potentiellement, une nouvelle peine.

Ces "doubles" poursuites sont autorisées aux Etats-Unis, mais relativement rares, et reflètent l'importance de ce dossier au coeur de manifestations géantes, cet été, contre le racisme et les violences policières.

"Une force déraisonnable"

Le 25 mai 2020, à Minneapolis, ces policiers avaient voulu interpeller George Floyd soupçonné d'avoir écoulé un faux billet de 20 dollars. Pour le maîtriser, ils l'avaient plaqué au sol et Derek Chauvin était resté agenouillé sur son cou pendant près de dix minutes, même une fois celui-ci évanoui et son pouls devenu indétectable.

Selon l'acte d'accusation fédéral révélé ce vendredi, Derek Chauvin est accusé d'avoir utilisé "une force déraisonnable pour un policier", qui a entraîné des blessures puis la mort de George Floyd. Ses anciens collègues Tou Thao et Alexander Kueng se voient eux reprocher de ne pas être intervenus pour l'en empêcher.

Les trois hommes, ainsi que le dernier policier impliqué dans le drame, Thomas Lane, sont aussi accusés de ne pas avoir porté les secours nécessaires au quadragénaire malgré ses supplications et celles de passants affolés.

Un mode opératoire

Dans un acte d'accusation distinct, Derek Chauvin, 45 ans dont 19 au sein des forces de l'ordre de Minneapolis, est inculpé pour l'interpellation violente d'un adolescent de 14 ans en septembre 2017.

"Sans justification légale, il a pris l'adolescent par la gorge et l'a frappé à plusieurs reprises à la tête avec une torche", puis "il a maintenu son genou sur le cou et le haut du dos de l'adolescent allongé à plat ventre, menotté et n'offrant pas de résistance", selon le document.

Ce précédent, ainsi que d'autres arrestations menées par Derek Chauvin avec une pression sur le cou de suspect "au-delà du raisonnable", avait été cité dans la procédure par les procureurs locaux, qui y voyaient la preuve d'un "mode opératoire". Mais ils n'avaient pas eu le droit de les présenter au procès du meurtre de George Floyd.

La famille de ce dernier s'est félicitée de l'ouverture de poursuites fédérales contre les agents. "La Constitution est censée protéger la vie, la liberté et la justice et c'est en train de se réaliser pour George Floyd", après des siècles "sans justice pour les Américains noirs", a commenté son avocat, Ben Crump, dans un communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles