Publicité

États-Unis : ils squattent une maison et y installent un club de strip-tease clandestin

À la suite de multiples plaintes du voisinage, une descente de police a été organisée et quatre individus ont été arrêtés.

Quatre suspects ont été arrêtés à la suite d'une descente de police (Photo : Getty Images/iStockphoto)

Pendant plusieurs mois, ils ont fait vivre un véritable enfer aux habitants de ce quartier résidentiel. Aux États-Unis, quatre individus ont été arrêtés il y a quelques jours dans la maison qu'ils occupaient illégalement et qu'ils avaient notamment transformée à plusieurs reprises en club de strip-tease clandestin.

Comme le raconte L'Indépendant, qui reprend les informations de la chaîne de télévision locale WSB-TV, le voisinage se plaignait depuis quatre mois de l'attitude de résidents fraîchement installés dans une maison de cette zone pavillonnaire située dans la ville de South Fulton (Etat de Géorgie).

Courses de voitures, fusillades et chevaux vivants

Les nouveaux arrivants avaient pris l'habitude d'organiser très souvent des fêtes particulièrement bruyantes et accueillaient donc, par dessus le marché, des effeuilleuses le week-end ! Et les nuisances ne s'arrêtaient pas là : d'après les habitants du quartier, ces voisins indélicats se livraient également à des courses de voitures dans les rues environnantes.

D'autres témoignages ont par ailleurs fait état de "fusillades épisodiques" entendues en provenance de la maison en question. "Une fois, je les ai même vus ramener des chevaux vivants", complète un résident du quartier, cité par WSB-TV. Depuis quatre mois, les plaintes du voisinage s'étaient donc multipliées pour dénoncer cet incivisme chronique.

Plusieurs objets volés retrouvés sur la propriété squattée

Ce dimanche 4 février, une opération de police a finalement été lancée, en lien avec un signalement de voiture volée. Une équipe du SWAT s'est rendu dans la maison occupée par les quatre individus et a trouvé, en plus du véhicule qu'elle recherchait, de nombreux autres objets volés : une seconde voiture, mais aussi une arme à feu, des pièces d'identité et des cartes de crédit.

Après avoir arrêté les quatre occupants du logement, les policiers ont appris que ces derniers n'avaient jamais souscrit de bail, ni payé le moindre loyer et qu'ils avaient tout simplement squatté cette maison pendant des mois. Les quatre suspects ont été placés en détention provisoire et devraient être inculpés de multiples chefs d'accusation.

VIDÉO - Nicolas Delvin, ancien toxicomane : "Je n’avais plus de solution, j’ai fait trois vols à main armée"