Publicité

États-Unis : une adolescente de 14 ans prend feu en utilisant du dissolvant près d'une bougie

À la suite de ce terrible accident survenu en l'absence de ses parents, la jeune fille a subi plusieurs opérations réparatrices.

Un grave accident provoqué par la réaction entre les vapeurs d'un dissolvant et une bougie

La réaction chimique a provoqué un embrasement soudain. Il y a quelques semaines, une Américaine âgée de 14 ans résidant dans la ville de Xenia (État de l'Ohio) a été gravement brûlée après avoir tenté d'utiliser du dissolvant pour démaquiller ses ongles, alors qu'une bougie se trouvait à proximité.

Comme le relate People, l'accident s'est produit le 5 janvier dernier. Au cours d'une après-midi où elle se trouvait chez elle avec ses quatre frères et sœurs, la jeune Kennedy a entrepris de se préparer pour rejoindre sa troupe de pom pom girls, qui devait animer un match de basketball scolaire plus tard dans la journée. La jeune fille a notamment essayé d'enlever son vernis à ongle avec du dissolvant.

"J'ai essayé de faire tout ce que je pouvais pour ne pas prendre feu"

"J'avais une bougie sur mon lit près de moi, raconte l'adolescente, citée par People. Alors que je posais la bouteille de dissolvant sur mon lit, les vapeurs se sont mélangées et la bouteille a explosé dans ma main. J'ai pris feu, ainsi que tout ce qui se trouvait près de moi. J'ai eu très peur, j'ai crié et j'ai essayé de faire tout ce que je pouvais pour ne pas prendre feu..."

Alors que les flammes se propageaient à sa chambre, Kennedy a ainsi réussi à fuir avec l'aide de ses frères et sœurs, alertés par ses cris. Elle a ensuite réussi à éteindre le feu sur son corps, tandis que sa sœur appelait les secours. Ces derniers sont arrivés sur place quelques minutes plus tard, en même temps que la mère de l'adolescente.

Deux opérations en douze jours

"C'était horrible, elle était couverte de cloques et de marques de brûlure et sa peau fondait", resitue cette dernière, toujours citée par People. "Je n'avais jamais rien vécu de tel auparavant, témoigne pour sa part la jeune Kennedy. J'étais encore en état de choc, mais une fois l'adrénaline retombée, j'ai eu très mal."

Transportée en urgence dans un hôpital pour enfants réputé pour son service des grands brûlés, elle a subit une première opération destinée à nettoyer ses blessures et enlever la peau nécrosée. Elle est ensuite restée à l'hôpital plusieurs semaines et a été de nouveau opérée le 17 janvier dernier. À cette occasion, une greffe de peau a notamment été pratiquée dans le but de favoriser sa cicatrisation.

Un long processus de cicatrisation

Près d'un mois après l'accident, les médecins sont très satisfaits de l'évolution de son état. "Kennedy est une petite guerrière, explique sa maman. Elle a vraiment tout surmonté et tout le monde est surpris de voir à quel point elle guérit bien. En trois semaines, l'évolution de la blessure est incroyable. Les médecins disent qu'elle aura peu de cicatrices et peu de séquelles d'une manière générale. Leur objectif est de s'assurer qu'elle se sente à l'aise dans son corps après l'opération."

Si elle est impatiente de reprendre une vie normale et de se produire à nouveau avec ses amies pom pom girls, Kennedy sait aussi qu'elle va devoir s'armer de patience. "Le processus de cicatrisation des greffes de peau prend environ un an, un peu plus, résume la jeune fille. D'ici l'année prochaine, peut-être en mars ou en avril, je devrais avoir terminé ce processus de cicatrisation."

VIDÉO - Des policiers sauvent deux personnes et un chien d'un incendie au Michigan