Publicité

Essonne : surpris par sa victime, le cambrioleur s'enfuit en abandonnant ses chaussures

Arrêté quelques jours plus tard grâce aux traces ADN retrouvés sur ses souliers, le malfaiteur aurait commis deux autres cambriolages la même nuit.

L'individu a été condamné pour trois cambriolages commis le même soir (Photo : Getty Images)

Il s'est tiré une balle dans le pied en oubliant de se rechausser. Il y a quelques jours, un individu a été condamné par le tribunal correctionnel d'Évry (Essonne) pour une série de vols commis en 2022. Le prévenu avait été retrouvé par les forces de l'ordre grâce à ses chaussures, laissées dans l'une des maisons cambriolées.

D'après les informations d'Actu Essonne, les faits se sont produits dans la nuit du 17 au 18 février 2022, dans la commune de Bures-sur-Yvette. Réveillé par des bruits suspects, un habitant de la commune se serait retrouvé "nez à nez" avec un individu en train d'ouvrir la porte de sa chambre. En le voyant, l'intrus aurait déguerpi en quatrième vitesse, abandonnant sur place un tournevis, un couteau, mais aussi sa paire de souliers.

"Si vous avez retrouvé mes chaussures, c’est que ça doit être moi"

En analysant ce précieux indice, la police a ensuite trouvé des traces ADN correspondant à un homme déjà condamné à trois reprises pour des faits de vol. En recoupant les informations dont ils disposaient, les enquêteurs se sont également aperçus que deux autres cambriolages avaient probablement été commis la même nuit par le même suspect.

Ce dernier a donc été arrêté et mis en examen, au vu des preuves accumulées. Au cours de son procès, qui s'est tenu ce mercredi 24 janvier, le prévenu a offert une réponse lunaire aux accusations dont il fait l'objet. "Je ne m’en rappelle pas, mais si vous avez retrouvé mes chaussures, c’est que ça doit être moi, a-t-il déclaré à la barre, selon Actu Essonne. Mais je pensais que c’était un squat, j’étais juste là pour dormir."

Douze mois de prison avec sursis

Ce dernier argument est toutefois contredit par le butin amassé ce soir-là par l'accusé au fil de ses trois cambriolages : "des ordinateurs portables, des paquets de cigarettes, de l’argent en liquide et des denrées alimentaires", selon la présidente du tribunal, également citée par le média local.

Alors que le procureur avait requis une peine de huit mois de prison avec sursis, la sanction finalement prononcée par le tribunal est un peu plus lourde. Condamné à purger une peine de douze mois d'emprisonnement avec sursis et à verser un total de 1 125 euros aux victimes, l'individu fait également l'objet d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

VIDÉO - Un cambrioleur passe à travers le plafond d'un magasin en Thaïlande