Publicité

Essonne : "La porte du sous-sol était toujours...", effrayante découverte sous un bar sans histoires

C'est une histoire atroce retracée par nos confrères du Parisien. Dans un banal bar situé en Essonne, une perquisition a eu lieu le samedi 29 avril. Une enquête a alors été ouverte pour "traite d'être humains commise en échange d'une rémunération ou d'un autre avantage". Trois employés ont été auditionnés. En effet, un homme, âgé de 62 ans, d'origine africaine avait l'habitude d'ouvrir le commerce le matin.

Depuis 2011, cet homme affirme "loger au sous-sol, dans une cave très exiguë sans fenêtre". En effet, lors de la perquisition, les policiers ont découvert cette pièce. Ne disposant que d'eau froide, l'homme serait "très sous-payé". Dans le quartier, les clients sont outrés. "C'est un homme discret, il parle très bien français, comprend tout, mais ce n'est pas le genre à se plaindre", confie une commerçante. "Cela ne m'étonne pas, ce centre commercial, c'est la cour des miracles", lâche un riverain. Le Comité contre l'esclavage moderne s'est aussi saisi de l'affaire et indique que ce cas précis représente la "majorité des affaires" d'esclavage moderne. "Les travailleurs les plus vulnérables se retrouvent à la merci d'employeurs abusifs, dont ils dépendent pour leur nourriture, vêtements, toit, parfois leurs soins ou leurs documents d'identité".

Une enquête est

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE. “J'ai pris connaissance d'un texto sur le portable de ma mère et ce que j'ai lu m'a rendu malade”
Tueur du Zodiaque : le meurtrier en série le plus connu de l'histoire identifié, son profil est sidérant
Elle tombe des nues en découvrant que sa mère va épouser son meilleur ami
TÉMOIGNAGE Tatoueuse, je suis tombée amoureuse d'un client qui a le double de mon âge
Meurtre de Leslie et Kevin : l'étrange pressentiment d'une journaliste en pleine battue