Publicité

Essai - Nouvelle Toyota GR Yaris (2024) : premier contact sur le circuit de Jarama !

En attendant de découvrir en chair et en os cette évolution de la GR Yaris, la conférence de presse bat son plein dans un des box de la piste de Jarama. Le sempiternel vidéo-projecteur cohabite ici avec une drôle de table accueillant des pièces en mauvais état.
Piston à la tête noircie par une trop forte pression, triangle inférieur de suspension avant tordu, bouclier avant abîmé avec les grilles d’ouverture percées, radiateur fendu, pignon de boîte de transfert surchauffé et que sais-je encore s’exposent sans aucune pudeur sous l’œil amusé de l’ingénieur en chef Naohiko Sato, chargé du projet GR Yaris :
« Ces casses, généralement survenues en utilisation intensive en course dans le championnat japonais de Rallye, nous permettent d’identifier les points faibles de la voiture et de corriger le tir. Nous nous en sommes énormément servis pour développer la nouvelle évolution de la GR Yaris. Nos pilotes Sébastien Ogier et Kalle Rovanperä ont également été mis à contribution, sur différentes surfaces, afin de profiter de leurs retours. Développer, courir, casser et réparer constituent les quatre principes de base du projet. »
Alors, certes, les prétendues passerelles avec la compétition dans le développement d’une sportive de série servent souvent à enjoliver l’histoire, mais elles sont particulièrement étroites sur la GR Yaris et chez Toyota.

Cadeau

Quand on connaît la capacité de la Lire la suite sur Sport Auto