Publicité

Essai - Alpine A110 GT4 Evo Pikes Peak : des étoiles dans les yeux !

Des étoiles dans les yeux, des papillons dans le ventre et un sourire béat qui ne m’abandonne plus depuis que j’ai quitté l’habitacle de la plus extraordinaire des Alpine.

Me voilà sur un petit nuage, parcouru de cette sensation euphorisante qui suit ces moments exceptionnels. Du haut du sommet du Pikes Peak perché à 4 302 m au-dessus de la mer, ces effets secondaires pourraient s’expliquer par l’altitude, mais pas sur le plancher des vaches où paissent de sympathiques charolaises blanches, près du circuit Club de Magny-Cours.

Cinq tours du circuit école à bord d’une Alpine A110 Pikes Peak réalisée par l’écurie Signatech, dirigée par Philippe Sinault, justifient cet état second. Cinq tours dont on savoure le moindre millimètre de piste avec une rare intensité.

Cinq tours qui marquent au fer rouge une mémoire déjà bien remplie de nombreuses pépites automobiles sportives. Cinq tours pour ressentir l’effet d’une claque mémorable, à bord de la plus incroyable auto qu’il m’ait été donné d’essayer sur piste.

Désolé de tuer dans l’œuf tout semblant de suspense, mais les vertus extatiques de la plus ultime des A110 dépassent l’entendement. Dieu sait pourtant si la météo variable aurait pu en partie gâcher la journée.

Le vent et les nuages gris prennent un plaisir presque sadique à jouer avec mes nerfs. A moins que ce ne soit ce petit souci d’arrivée d’essence connu par mon prédécesseur qui immobilise la fusée tricolore pour une durée indéterminée…

Ma mine renfrognée amuse beaucoup notre photographe Laurent, qui tente de m’extirper un sourire derrière son objectif....Lire la suite sur Sport Auto