Publicité

Espagne : le torero Juan Ortega fait faux bond à sa fiancée 30 minutes avant leur mariage

Des fiançailles rompues presque au pied de l’autel. Le torero de renom Juan Ortega et Carmen Otte devaient se dire « oui » ce samedi 2 décembre à l’église de Santiago de Jerez, au sud de l’Espagne.

À lire aussi En Suisse, un héritier d’Hermès veut léguer 10 milliards d’euros à son employé de maison

Alors que la petite commune andalouse s’attendait à célébrer le mariage de l’année, le Sévillan de 33 ans s’est finalement défilé, moins d’une demi-heure avant le début de la cérémonie religieuse. Juan Ortega a annoncé par téléphone sa décision à sa fiancée, laissée en plan avec quelque 500 invités sur les bras, révèle l’antenne sévillane du site ABC.

Femme « détruite »

D’après nos confrères, Juan Ortega aurait évoqué des doutes sur cette union pour justifier son désistement de dernière minute. Pourtant, aucun signe ne laissait apparaître un début de crise entre les deux tourtereaux. Pas plus tard que la veille, le couple avait fait la fête avec ses proches jusqu’au bout de la nuit à Jerez, la ville natale de la jeune femme, précise la presse espagnole.

La jeune Andalouse, qui a appris la nouvelle alors qu’elle enfilait sa robe blanche, n’y avait d’abord pas cru… avant de tomber en sanglots. « Elle ne peut plus s’arrêter de pleurer », avait confié une source proche de la jeune femme à plusieurs médias espagnols, dont certains la qualifient désormais de femme « détruite ».

À lire aussi En Espagne, un homme simulait des crises cardiaques pour ne pas payer l’addit...


Lire la suite sur ParisMatch