Une espèce que l'on croyait éteinte refait surface en Colombie

Alors que son espèce avait disparu des radars depuis plus de 10 ans, un sabre de Santa Marta a été identifié en Colombie cette semaine. (image d'illustration) - Credit:ARTUR WIDAK / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Un sabre de Santa Marta a été observé pour la première fois depuis plus d'une décennie dans les montagnes colombiennes, rapporte « The Guardian ».

Une (re)découverte scientifique hors-norme. Comme l'indique The Guardian, un colibri extrêmement rare a été redécouvert par un ornithologue en Colombie, après avoir disparu pendant plus d'une décennie. L'espèce en question, le sabre de Santa Marta, avait été vue pour la dernière fois en 2010 et les scientifiques craignaient que l'espèce ne soit éteinte.

En effet, ce spécimen vit essentiellement dans les montagnes colombiennes de la Sierra Nevada de Santa Marta, où la majorité des forêts tropicales qui l'abritaient ont été largement défrichées pour l'agriculture ces dix dernières années. Au moment où il est parvenu à capturer une image du sabre de Santa Marta, l'ornithologue Yurgen Vega s'est senti « submergé d'émotion », conscient de vivre un moment historique dans sa carrière.

Et pour cause, ce n'est que la troisième fois qu'une preuve de l'existence de cette espèce est officiellement établie, après 1946 et 2010, lorsque les chercheurs ont pris les premières photos de l'espèce à l'état sauvage.

À LIRE AUSSIDelhommais – Le faucon monétaire, espèce menacée

Une espèce en danger critique d'extinction

Preuve de sa rareté, le sabre de Santa Marta a été comparé à un « véritable fantôme » par l'expert John C. Mittermeier, directeur de la sensibilisation aux espèces menacées à l'American Bird Conservancy. Son espèce est par ailleurs répertoriée comme étant en danger critique d'extinction sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN.

Lire la suite

VIDÉO - Un adorable panda géant tente de s'échapper de son enclos

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles