Eric Zemmour : en 2022 il va devoir se partager entre sa campagne... et son procès !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il avait rendez-vous ce mercredi 8 septembre, au tribunal de Paris pour répondre de faits de "provocation à la haine raciale" et "injure raciale" en raison de propos controversés qu'il a tenu sur CNews, le 29 septembre 2020, dans l'émission "Face à l’info".

A l'époque, au lendemain d'un attentat devant les ex-locaux de Charlie Hebdo, perpétré par un Pakistanais de 25 ans, qui se faisait passer pour un mineur, le polémiste avait estimé à propos des mineurs isolés : "Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent".

Une sortie qui avait fait un tollé sur la Toile, et qui avait coûté 200 000 euros d'amende à la chaîne du groupe Canal, après une condamnation du CSA. Finalement, Eric Zemmour n'aura pas encore à répondre de ses propos devant la justice pour le moment...

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles