Eric Zemmour "dictateur" : cette petite phrase inquiétante lancée par le probable candidat

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Comme depuis maintenant des semaines, Eric Zemmour était le sujet de débat des différents talk-show de la soirée. Ce mercredi 27 octobre, Etienne Girard, rédacteur en chef du service "Société" de l'Express et auteur de l'enquête baptisée Radicalisé, était l'invité d'Anne-Elisabeth Lemoine dans C à vous. L'occasion pour le journaliste, d'évoquer certaines polémiques créées par celui qui n'est toujours pas officiellement candidat, notamment celle de l'interdiction des prénoms qui ne sont pas d'origine française.

Etienne Girard revient ainsi sur un dîner lors duquel Eric Zemmour évoque cette théorie devant un parterre d'invités. Et le journaliste confie alors son ressenti face au discours du polémiste. Ses mots sont glaçants : "Il en a déduit que ce qui allait le faire gagner c'est d'aller au plus fort, de défendre la force. Moi quand je le rencontre, il me dit : 'un chef d'Etat ça doit parfois être cruel. C'est ça qu'il va vendre". Selon l'écrivain, la ligne directrice du futur candidat est claire : "C'est plutôt la cruauté que la faiblesse. Il est certain que c'est ça aujourd'hui qu'attend son électorat et qui le fera gagner".

Etienne Girard : Eric Zemmour "a un discours identitaire"

L'auteur du livre Radicalisé se rappelle également surtout d'un mot, qu'il l'avait énormément choqué : "Il a un discours identitaire et d'ailleurs dans un de ses derniers ouvrages, celui de 2016, qui s'appelle, un Quinquennat pour rien, il évoque l'hypothèse (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Eric Zemmour et sa proche conseillère Sarah Knafo : un commentaire privé de Philippe De Villiers dévoilé
Brigitte Macron : une peine de prison ferme pour son faux neveu
"Y'en a marre, on s'en fiche de ça !" : excédée par la pique de Jean-Jacques Bourdin, Anne Hidalgo se lâche en direct
Christophe Barbier dévoile une anecdote sur Emmanuel Macron que Cyril Hanouna voulait taire
"On se demande ce que Sarkozy a fait de son karcher" : Philippe Chevallier se lâche sur la politique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles