Eric Zemmour accuse "le gouvernement" d'avoir fait pression sur le CSA

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le CSA estime que le temps de parole dans les médias audiovisuels d'Eric Zemmour doit désormais être décompté, le polémiste a accusé "le gouvernement" d'avoir exercé une pression sur le gendarme de l'audiovisuel.

Eric Zemmour, dont le temps de parole dans les médias audiovisuels est désormais décompté, a accusé jeudi "le gouvernement" d'avoir exercé une pression sur le Conseil supérieur de l'audiovisuel, à l'origine de cette décision.

"Les politiques sont tellement lâches qu'ils se cachent derrière (le CSA) soi-disant indépendant, qui n'est absolument pas indépendant et qui est soumis à toutes les pressions, de gens d'En marche, (du) gouvernement et (d')Emmanuel Macron", a lancé le chroniqueur sur CNews.

"J'ai aucune preuve, mais c'est un fait"

"Bien sûr que j'accuse sans preuve, oui, j'ai aucune preuve, mais c'est un fait. Je dis d'où ça sort. On voit bien d'où ça vient, donc oui, j'accuse, j'accuse ces gens de vouloir me faire taire", a-t-il poursuivi.

Les prises de parole d'Eric Zemmour portant sur "le débat politique national" feront donc l'objet d'un décompte, selon la décision publiée mercredi par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui désormais considère Eric Zemmour comme une personnalité politique.

Mais le chroniqueur est apparu jeudi à l'antenne dans son émission "Face à l'info" sur CNews, conformément à ce que la chaîne du groupe Canal+ avait indiqué plus tôt dans la journée. "Nous sommes très surpris par la décision du CSA, car à date, il ne s'est pas déclaré candidat à l'élection présidentielle. Nous nous laissons le droit de commenter la décision du CSA ultérieurement", avait-elle ajouté.

Sollicitée par l'AFP, la chaîne Paris Première, où Eric Zemmour tient les rênes d'une émission politique avec Eric Naulleau, n'a pas souhaité réagir à cette décision.

Depuis plusieurs mois, une candidature à l'élection présidentielle du chroniqueur vedette de CNews est régulièrement évoquée. En juillet dernier,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles