Erdogan demande à l'UE l'argent promis à la Turquie pour les réfugiés

La Turquie va demander à l'Union européenne de lui verser le solde des trois milliards d'euros promis en échange de l'accueil sur son sol de réfugiés syriens, a annoncé Recep Tayyip Erdogan lundi. /Photo prise le 9 mars 2018/REUTERS/Presidential Palace/Kayhan Ozer

ANKARA (Reuters) - La Turquie va demander à l'Union européenne de lui verser le solde des trois milliards d'euros promis en échange de l'accueil sur son sol de réfugiés syriens, a annoncé Recep Tayyip Erdogan lundi.

Le président turc compte effectuer cette demande à l'occasion de sa rencontre avec les dirigeants de l'UE lors d'un sommet à Varna, en Bulgarie, le 26 mars.

La Turquie abrite 3,5 millions de réfugiés de Syrie et l'UE a débloqué une enveloppe de trois milliards d'euros pour lui venir en aide dans le cadre d'un accord conclu en 2016 pour tarir l'afflux de migrants vers l'Europe.

Recep Tayyip Erdogan accuse cependant l'UE de ne pas honorer ses engagements.

"Les promesses qui nous ont été faites n'ont pas été tenues (...) Ils ont dit qu'ils donneraient trois milliards d'euros et trois milliards supplémentaires en soutien mais jusqu'à présent 850 millions d'euros sont entrés dans nos coffres", a dit le président turc. "Si vous prévoyez de verser cet argent, faites le. Ce pays a une fierté et on ne peut pas jouer avec notre fierté."

L'UE a annoncé la semaine dernière une deuxième tranche de trois milliards d'euros pour financer des projets au profit des réfugiés syriens en Turquie.

"Ils parlent maintenant de la deuxième tranche de trois milliards d'euros mais nous n'avons même pas reçu le premier versement", a dit Recep Tayyip Erdogan. "S'ils veulent s'endormir sur l'argent, c'est leur choix. Nous le leur mettrons à nouveau sous les yeux à Varna."


(Tuvan Gumrukcu et Ece Toksabay; Bertrand Boucey pour le service français)