Publicité

Equipe de France U23: Lucas Chevalier a "un gros potentiel" pour être capitaine, annonce Thierry Henry

Voir un joueur répondre aux journalistes en conférence de presse la veille d’un match est rarement anodin et la présence de Lucas Chevalier, ce jeudi, devrait le confirmer. Car le gardien lillois, qui avait déjà échangé avec les médias deux jours plus tôt, est attendu titulaire ce vendredi face aux U23 ivoiriens, à Châteauroux (18h30). "Si je suis là, j’ose penser que oui", riait le Nordiste en regardant son sélectionneur Thierry Henry, yeux dans le vide mais lèvre gauche qui se soulevait et esquissait un début de sourire.

Ce n’était pas si clair au commencement de ce rassemblement car depuis le début de son mandat, l’ancien champion du monde avait installé Guillaume Restes dans le but et lui avait même confié le brassard de capitaine lors du dernier match contre la Corée du Sud (défaite 3-0). Une succession logique puisque Lucas Chevalier, du fait de son âge, ne pouvait plus être convoqué en équipe de France Espoirs.

Henry: "Un potentiel et pas qu’en sélection"

Mais Chevalier, né en 2001, est éligible pour préparer les JO et y participer. Installé titulaire lors de l’Euro Espoirs l’année dernière, le gardien du LOSC doit donc retrouver sa place, mettre Guillaume Restes sur le banc et même assumer le rôle de capitaine, à en croire son entraîneur. "Il a le potentiel pour, c’est clair, sur ce que j’ai vu dans la semaine, loue Thierry Henry. Il a un très gros potentiel pour pouvoir le faire. Et pas seulement avec nous en sélection mais aussi dans un futur proche, dans deux ou trois ans… Il a quelque chose de rare : cette sérénité que Guillaume a aussi. C’est vraiment rassurant. Qand un gardien rassure ça fait la différence, pour avoir vu Lucas évoluer à Lille, comme Guillaume à Toulouse."

Le brassard avait, en plus de Restes, également été porté par Castello Lukeba avec les Espoirs, qui avait succédé à Warren Zaïre-Emery. Lucas Chevalier et Guillaume Restes ne se connaissaient pas personnellement avant ce rassemblement mais avaient discuté après s’être affrontés en championnat. Restes est d’ailleurs entraîné au TFC par Eric Allibert, ancien coach des gardiens de… Lucas Chevalier au Losc. "Il a beaucoup de qualités pour son âge, souligne Chevalier. Très propre techniquement, il a un très bel avenir, il est encore plus jeune que moi. Quatre ans d’écart ce n’est pas rien, il va beaucoup évoluer. C’est toujours mieux pour une équipe d’avoir un, deux ou trois choix. On ne peut que se réjouir de ça et la relation se passe très très bien."

Article original publié sur RMC Sport